facebook
Gazette Drouot logo print

Coqs en pâte

Le 07 mars 2019, par La Gazette Drouot

Nos trois volatiles, l’un en zinc vers 1900 (150/300 €), les deux autres en cuivre (Belgique, début XVIIIe siècle, 400/600 €, et France, XIXe siècle, 250/300 €) font partie de la collection de coqs d’églises Jacques Le Boulengé (1926-2006), dispersée par la maison de Baecque et Associés mercredi 13, en salle 4 à Drouot…

Coqs en pâte
  

Nos trois volatiles, l’un en zinc vers 1900 (150/300 €), les deux autres en cuivre (Belgique, début XVIIIe siècle, 400/600 €, et France, XIXe siècle, 250/300 €) font partie de la collection de coqs d’églises Jacques Le Boulengé (1926-2006), dispersée par la maison de Baecque et Associés mercredi 13, en salle 4 à Drouot (Mme Houzé). Soit une soixantaine d’animaux, en cuivre, fer-blanc ou étain, de la fin du XVIIe au début du XXe siècle, recueillis pour la plupart en Belgique. Ces vigies placées face au vent, symboles chrétiens du passage des ténèbres à la lumière, ont veillé sur les édifices religieux, et souvent subi les outrages du temps. Œuvres du dinandier ou du maréchal-ferrant du village, ces volatiles sont tous singuliers, uniques. Mais toujours symboles de lever du jour…

Art populaire, objets de curiosité, instruments scientifiques
mercredi 13 mars 2019 - 14:00 (CET) - Live
Salle 4 - Hôtel Drouot - 75009
De Baecque et Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne