Gazette Drouot logo print

Chez Madame Vuillard

Publié le , par Christophe Provot

Parmi les quelques peintures modernes présentées à la vente, cet intérieur bourgeois esquissé de couleurs vives suscitait l’intérêt. Sans doute le nom de l’artiste, Vuillard, y est-il pour quelque chose…

Édouard Vuillard (1868-1940), Madame Vuillard dans le salon, rue de Calais, vers... Chez Madame Vuillard
Édouard Vuillard (1868-1940), Madame Vuillard dans le salon, rue de Calais, vers 1908, peinture à la colle et crayon sur papier marouflé sur toile, 63,8 79,7 cm.
Adjugé : 56 880 

C’est dans le demi-jour de son intérieur cossu du 9e arrondissement qu’Édouard Vuillard représente sa mère, née Alexandrine Justinienne Marie Michaud (1839-1928), autour de ses 70 ans. Vêtue d’une ample robe rouge, les traits à peine identifiables, elle pose en train de coudre, montrant ainsi la grande complicité qui l’unit à son fils. Veuve à 45 ans de son mari – un militaire à la retraite épousé à 27 ans –, seule avec deux enfants à charge, Marie Michaud se voit contrainte de travailler et ouvre un atelier de couture. En 1908, Édouard Vuillard prend ses distances de la stylisation nabie, renouant avec un certain usage de la perspective et du modelé par la lumière. À sa manière habituelle, il joue sur d’infimes nuances de tons, de couleurs primaires et de l’éclairage, restituant cet univers intime et chargé qui lui est si familier. Sans doute sensible à cette évocation du quotidien, l’acquéreur de notre tableau n’aura pas hésité à y mettre 56 880 €. Maurice Utrillo (1883-1955) obtenait pour sa part 46 768 € de La Rue de l’Abreuvoir à Montmartre (61 49,7 cm), arpentée en page 60 de la Gazette n° 23 (voir l'article Œuvre de jeunesse). L’art de la Chine n’était pas en reste, un vase (h. 44 cm) du XVIIIe siècle de forme fanghu, en bronze à patine brune et taches dorées au mercure (dit «gold splash»), recevant 42 976 €. En revanche, la pendule à automates impériale d’époque Qianlong, ornant la couverture de la Gazette n° 21 et dans laquelle son histoire était contée, restait à l’arrêt.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne