Chant russe

Le 11 janvier 2018, par Anne Doridou-Heim
 

Le Dit de l’ost d’Igor est le plus ancien texte épique de la littérature russe, remontant au XIIe siècle. Il relate la trajectoire de quatre princes aussi nommés «quatre soleils» , Igor, Vsevolod, Sviatoslav Olgovitch et Vladimir Igorevitch, partis en campagne contre les Polovtsiens en 1185. Redécouvert au XVIIIe siècle, le précieux manuscrit devait disparaître dans l’incendie de Moscou de 1812. Deux copies avaient heureusement été faites, qui permirent d’étudier et de faire connaître ce poème du folklore, et à des artistes ou compositeurs de s’en inspirer. Ainsi de Dmitri Stelletsky (1875-1947) ; il peignit en 1940 cette gouache, Les Quatre Soleils ou Quatre Princes (39 x 78 cm), enlevée à 38 700 € lors de la vente d’art russe de Delorme & Collin du Bocage (M. de Coligny) du vendredi 15 décembre. Il choisit d’illustrer le moment où les princes seront faits prisonniers : l’histoire veut qu’alors les nuages couvraient le ciel et que la pluie tombait comme des flèches.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne