Centre cultuel de Corée :Tekkal, couleurs de Corée

Le 07 janvier 2020, par Virginie Chuimer-Layen
Chae Yongsin (1850-1941), Portrait de Kim Jedeok, 1921, 96 66 cm.
© Musée folklorique national de Corée

Pour l’inauguration de son nouvel espace, le Centre culturel coréen de Paris a organisé, entre autres événements, une exposition sur les couleurs de la Corée, (dont le Musée folklorique national du pays est partenaire). Déployée sur deux étages et divisée en trois volets («Monochrome», «Jeux de couleurs», et «Polychrome»), cette présentation de plus de deux cents pièces révèle la force et l’usage des cinq couleurs fondamentales, blanc, noir, jaune, rouge et bleu, définies selon les principes du yin et du yang et des cinq éléments. À travers le prisme somptueux et chatoyant de costumes traditionnels (les fameux hanboks), de nombreuses céramiques de la période Joseon (1392-1910) ou contemporaines, de peintures, dessins, mais aussi d’accessoires et d’une multitude de petits objets, elle relate la symbolique et la fonction sociale de ces tonalités, prises individuellement ou associées, comme le démontre la dernière partie. Entre passé et présent, on apprend ainsi que le noir est lié à l’eau, à la noblesse, à la dignité tout autant qu’à la peur, ou encore que le jaune, symbole d’autorité, d’harmonie et d’abondance appartenant à la terre, représenterait le centre de l’univers… Enfin, combinées entre elles, toutes les cinq disposées en bayadère préviennent le mauvais sort, contrent les mauvaises énergies et portent bonheur. Cette exposition pédagogique, à la scénographie classique mais riche en enseignements sur la signification proprement coréenne des cinq couleurs cardinales, est aussi l’occasion de découvrir les nouveaux locaux du centre, au programme culturel prometteur.

Centre culturel coréen,
20, rue La 
Boétie, Paris VIIIe, tél. : 01 47 84 15/83 86.
Jusqu’au 14 février.
www.coree-culture.org
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne