Gazette Drouot logo print

Braque, Miró, Calder, Nelson : Varengeville, un atelier sur les falaises

Publié le , par La Gazette Drouot

Le musée des beaux-arts de Rouen poursuit sa recherche autour des modernes venus chercher l’inspiration en terres normandes : après Picasso en 2017 et Duchamp en 2018, cette année est consacrée à Georges Braque et Varengeville-sur-Mer. Par la diversité des œuvres choisies, cette présentation montre que, de la contemplation...

Georges Braque (1882-1963), Héraclès, 1931, plâtre peint et gravé, 187 x 105,8 cm,... Braque, Miró, Calder, Nelson : Varengeville, un atelier sur les falaises
Georges Braque (1882-1963), Héraclès, 1931, plâtre peint et gravé, 187 105,8 cm, Saint-Paul-de-Vence, fondation Marguerite et Aimé Maeght.
© Paris, ADAGP 2019

Le musée des beaux-arts de Rouen poursuit sa recherche autour des modernes venus chercher l’inspiration en terres normandes : après Picasso en 2017 et Duchamp en 2018, cette année est consacrée à Georges Braque et Varengeville-sur-Mer. Par la diversité des œuvres choisies, cette présentation montre que, de la contemplation sur cette falaise crayeuse qui se jette dans une immensité indistinctement faite de ciel et de mer, Braque a puisé de nouveaux motifs dès son arrivée en 1931 : sa chaise de jardin, l’oiseau, dont Éluard loue la liberté formelle et conceptuelle, le paysage, la mythologie antique… Une ouverture des sujets qui se double d’une ouverture de la pratique. Braque expérimente des huiles de plus en plus granuleuses et haptiques, la sculpture, avec ce bel Héraclès incisé dans le plâtre, et le vitrail, tout en démultipliant après-guerre ses collaborations avec les poètes. Mariette Lachaud, amie proche, capture ce nouveau quotidien dans des photos d’une rare intimité. L’exposition déborde néanmoins le phénomène Braque pour évoquer l’effervescence artistique catalysée à Varengeville, avec pour climat cet été 1937, été d’une Europe au bord du gouffre durant lequel Paul Nelson, Joan Miró, Alexander Calder, Hans Hartung, entres autres, séjournent au village. Les commissaires Sylvain Amic et Joanne Snrech ont choisi de mettre en exergue ces amitiés artistiques et intellectuelles en réunissant les œuvres échangées entre artistes, offrant ainsi la vision d’un lieu devenu un moment dans l’œuvre de ces artistes fondamentaux. Dommage que l’exposition ne contextualise pas plus le cadre unique de Varengeville à cette époque, pour le visiteur qui découvrirait ici les lieux, à une bonne heure de route de Rouen.

Musée des beaux-arts,
esplanade Marcel Duchamp, Rouen, tél. 
: 02 35 71 28 40.
Jusqu’au 2 septembre 2019.
www.mbarouen.fr
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne