Bouvier : l’instruction monégasque définitivement annulée

Le 16 juillet 2020, par Agathe Albi-Gervy

Le 8 juillet, Yves Bouvier a obtenu une victoire à la cour de révision de Monaco.

DR

Nouveau rebondissement dans l’affaire Bouvier/Rybolovlev : le 8 juillet, la cour de révision de Monaco a confirmé la nullité de la totalité de l’instruction ouverte il y a cinq ans pour escroquerie et blanchiment à l’encontre du marchand suisse. En décembre dernier, la cour d’appel avait annulé une procédure « menée de manière partiale et injuste », en raison des interventions favorables à Dimitri Rybolovlev des responsables de la police et du procureur général de la principauté. Le propriétaire de l’AS Monaco a porté plainte en 2015 contre le marchand d’art suisse, l’accusant d’escroquerie sur la vente de 38 œuvres d’art, pour une valeur totale de deux milliards d’euros. «La décision d’aujourd’hui montre que l’argent n’achète pas les tribunaux et que la corruption n’a pas sa place dans la principauté», commente Yves Bouvier dans un communiqué. Me Hervé Temime, avocat de Rybolovlev, souligne pour sa part que l’annulation porte sur une question de forme procédurale, et non pas sur le fond des accusations. Désormais le combat entre les deux milliardaires se concentre à Genève, où Yves Bouvier est visé par une nouvelle plainte pour escroquerie de son adversaire ainsi qu’une enquête pour fraude fiscale

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne