Gazette Drouot logo print

Bijoux, nouvelles tendances

Publié le , par Anna Aznaour

Comment l’état d’esprit de notre époque influence-t-il les nouvelles tendances joaillières ? Éléments de réponses sur GemGenève, le salon genevois qui exposait également des pièces historiques.

Boucles d’oreilles créées par Alexander Tenzo, présentées à GemGenève 2019. Bijoux, nouvelles tendances
Boucles d’oreilles créées par Alexander Tenzo, présentées à GemGenève 2019.
La grande vedette de Gemgenève fut incontestablement le diamant Shirley Temple Blue Bird   de 9  ct et d’un bleu profond  offert à l’enfant star par son père. Quant aux bijoux anciens, les attentions se focalisaient plutôt sur la broche en or de la collection Faerber, créée vers 1860, et sertie d’une impressionnante améthyste sibérienne. Parmi les trésors plus discrets brillait la broche de la Couronne de France, un élément de la grande ceinture de rubis et de diamants fabriquée par Bapst, en 1816, pour la duchesse d’Angoulême, fille de Marie-Antoinette et de Louis  XVI. «Cette ceinture a été complètement démontée en 1887 et ses éléments constitutifs vendus séparément avec les autres joyaux de la Couronne de France», souligne Vanessa Cron, historienne du bijou et enseignante chez Christie’s Education. Changement de ton avec Michael, qui confie  : «Aux États-Unis, près de 50  % des magasins en joaillerie ont fermé ces dix dernières années.» Pour cet acheteur américain, la crise économique et l’accélération du rythme de vie induite par Internet ont rendu les consommateurs anxieux. Et donc plus enclins, souvent…
Cet article est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous