Biennale d’architecture et d’urbanisme de Séoul : Collective City

Le 22 octobre 2019, par Virginie Chuimer-Layen
Biennale d’architecture et d’urbanisme de Séoul, 2019, «Collective City».
© Kim Tae Yoon

La seconde édition de la Biennale d’architecture et d’urbanisme de Séoul (SBAU) célèbre la «ville collective» dans six lieux emblématiques de la mégapole coréenne, dont le Dongdaemun Design Plaza (DDP), où se tient l’exposition thématique éponyme. Tout au long du parcours et au cœur du hall d’exposition du bâtiment iconique, environ quarante-huit propositions d’agences internationales font état de nouvelles pratiques architecturales, urbaines et environnementales pour réinventer la cité. Sous forme de maquettes, dessins, photographies et films, ces projets élaborent de nouveaux modèles urbains incluant des notions d’activisme et de consultation citoyenne. À l’entrée, le studio séoulite JJA (Jo Jinman Architects) présente une vision plus horizontale et collective de l’urbanisme et du logement du XXIe siècle, avec Du-re House. Gérée par la ville, cette maison commune est habitée par cinq locataires de différentes générations, occupant des chambres indépendantes mais partageant une salle de séjour et un jardin ouverts sur la rue. Plus loin, dans un autre registre, Refugee Heritage, du collectif palestinien DAAR (Decolonizing Architecture Arts Residency), contribue à faire du camp de réfugiés de Dheisheh (Cisjordanie) un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Parmi d’autres encore, Bamseom Danginri Live, de l’agence de Séoul Mass Studies, nous explique comment la Danginri Power station, centrale électrique de la ville longeant la rivière Han (en face de l’île de Bamseom), réussit à se métamorphoser partiellement en un lieu de promenade culturelle et d’observation des oiseaux. Un chantier en cours, où chacun peut apporter ses propres suggestions. Malgré la qualité de ces idées urbanistiques, architecturales, écologiques, sociales et politiques, l’exposition s’avère parfois trop aride. Destinée à un public averti, cette succession de projets peut rebuter par son langage parfois abscons et la monotonie de sa scénographie. Dommage.

«Collective City», Biennale d’architecture et d’urbanisme de Séoul,
Dongdaemun Design Plaza (DDP), 281, Eulji-ro, Euljiro 7(chil)-ga, Jung-gu, Séoul.

Jusqu’au 10 novembre 2019.
www.seoulbiennale.org
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne