Gazette Drouot logo print

Bernard Pivot et Gabriel Matzneff : les limites de la bienveillance

Publié le , par Vincent Noce
Comment ne pas céder à l’hommage rendu à Bernard Pivot ? L’ironie amère veut que la disparition de cet ambassadeur de l’esprit coïncide avec celle d’une émission littéraire supprimée de France Inter, en un temps où journalistes et politiciens malmènent la grammaire comme jamais. Mordu de sa dictée (dans la modeste catégorie...
   Bernard Pivot et Gabriel Matzneff : les limites de la bienveillance
 
Comment ne pas céder à l’hommage rendu à Bernard Pivot  ? L’ironie amère veut que la disparition de cet ambassadeur de l’esprit coïncide avec celle d’une émission littéraire supprimée de France Inter, en un temps où journalistes et politiciens malmènent la grammaire comme jamais. Mordu de sa dictée (dans la modeste catégorie des journalistes), j’ai gardé le souvenir d’un amateur éclectique, dont le tempérament débonnaire portait ses échanges avec les écrivains. Cette bienveillance avait ses limites, que Bernard Pivot a atteintes avec Gabriel Matzneff. Plusieurs chroniqueurs ont rappelé cette rencontre, à laquelle…
Ce contenu est réservé aux abonnés
Il vous reste 85% à lire.
Pour découvrir la suite, Abonnez-vous
Gazette Drouot logo
Déja abonné ?
Identifiez-vous