Gazette Drouot logo print

Bernard Buffet, l’esprit de Saint-Tropez

Publié le , par Philippe Dufour
Vente le 17 juin 2021 - 13:00 (CEST) - 31, boulevard d'Alsace - 06400 Cannes

Le petit port à la mode, lancé dans les années 1950, n’en finit pas de séduire le public, tout particulièrement quand il est saisi par l’un des monstres sacrés de l’art moderne.

Bernard Buffet (1928-1999), Saint-Tropez, la Ponche, 1972, huile sur toile signée... Bernard Buffet, l’esprit de Saint-Tropez
Bernard Buffet (1928-1999), Saint-Tropez, la Ponche, 1972, huile sur toile signée et datée, porte un monogramme au dos du tableau, 89 130 cm.
Adjugé : 208 000 

Carton plein pour la session de prestige «Morceaux choisis», organisée deux fois par an chez Azur Enchères, avec 100 % des lots vendus en valeur… Sans surprise, la vedette du jour s’appelait Bernard Buffet, auteur d’une sereine vue de Saint-Tropez, la Ponche (89 130 cm), exécutée en 1972 (voir l'article Bernard Buffet à Saint-Trop’ de la Gazette n° 23, page 182) et issue d’une collection cannoise. Comme une respiration dans l’œuvre de l’artiste, avec sa composition et son coloris doux, ce panorama (bien référencé dans les archives de la galerie Maurice Garnier) a été adjugé 208 000 €. On restait dans le Sud avec une autre toile, signée Yves Brayer : elle représente la Terre rouge aux Baux-de-Provence (73 92 cm), partie à 11 960 €. Changement de ton avec le lot suivant : une Composition de Natalia Dumitresco, brossée en 1962 ; partition abstraite interprétée avec virtuosité, la toile (92 73 cm) a requis 10 270 €. Le second chapitre de la vente était écrit par des sculptures de haut vol, à commencer par un grand classique de Rupert Carabin, livrant ici un bronze survolté de la danseuse Loïe Fuller, dans une Étude pour les phases de la danse serpentine qu’elle créa en 1892 (18 200 €). C’est une figure chinoise beaucoup plus statique qui lui succédait, avec 13 000 €, une statuette en or jaune représentant Shoulao et réalisée vers 1900. Ce personnage bienveillant tenant son bâton de longévité, à la robe finement gravée de motifs stylisés, sort de l’atelier de Qingyun, dont il porte la signature (205 g, h. 20,5 cm). On finissait en beauté avec un coffret en bois laqué polychrome et or de Tran Dzu Hong, l’un des diplômés de l’École des beaux-arts d’Indochine à Hanoï, de la promotion XV (1941-1945). Mesurant 9 45 23,5 cm, la pièce a récolté 10 010 €.

Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne