facebook
Gazette Drouot logo print

Bernard Boutet de Monvel : vision du Maroc

Le 25 février 2021, par Anne Doridou-Heim

Cet Oriental assis livrait un pur exemple du style de Bernard Boutet de Monvel lors de sa parenthèse marocaine.

Bernard Boutet de Monvel : vision du Maroc
Bernard Boutet de Monvel (1881-1949), Fez, Oriental assis, 1918, huile sur toile, 45 40 cm.
Adjugé : 38 100 

En 1917, après deux années passées à combattre dans l’aviation, Bernard Boutet de Monvel demande à être affecté au Maroc. L’escadrille V 551, dans laquelle il est chasseur-bombardier, est stationnée à Fez. Il y séjournera deux ans et sera fortement marqué par les habitants, la géométrie des villages et la nature de cette région. À la demande du maréchal Lyautey, il reprend ses pinceaux et produit des œuvres qui comptent parmi les plus belles de sa carrière, et parmi celles dont il sera le plus fier. Les «Orientaux», assis, debout, simplement et totalement enveloppés dans leurs burnous, sont autant de sujets d’étude qui seront repris ensuite dans des compositions plus ambitieuses. Il en est ainsi de celui-ci, peint à Fez en 1918, et porté à 38 100 €. Le travail de l’artiste dans le royaume, d’une grande pureté, à l’opposé des clichés de l’orientalisme, est construit à partir de lignes droites, très graphiques, et de camaïeux de tons ocre et sable. Sous ces cieux saturés de lumière, cet excellent portraitiste, grand mondain et chantre de la figuration classique, s’est livré avec un immense talent à un exercice frôlant l’abstraction.

vendredi 19 février 2021 - 13:30 - Live
Salle 1-7 - Hôtel Drouot - 75009
Beaussant Lefèvre & Associés
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne