Benoît Jacquot

Le 08 mars 2018, par La Gazette Drouot

Le réalisateur des Adieux à la reine, également metteur en scène de Werther et La Traviata à l’Opéra de Paris, vient de présenter son dernier opus, Eva, à la Berlinale.

 
© festivaldelfilmLocarno Daulte

Êtes-vous plutôt peinture, objet, photo ?
Objet, comme sont pour moi des objets une peinture, une photo, telle pierre ramassée, ce regard détourné, etc.
Votre dernier coup de cœur culturel ?
Aujourd’hui à 8 h 45, Grand Hôtel à Nancy, j’ouvre la fenêtre : la place Stanislas.
Une œuvre que vous aimeriez posséder ?
Celle que je trouverais sans la chercher.
L’artiste qui vous touche ?
Mes fils, qui sont tous les deux aux Beaux-Arts, par définition me touchent de près.
Tendance FIAC ou Biennale Paris ?
Pas le temps d’y aller jusqu’à maintenant.
Existe-t-il un fil conducteur dans vos acquisitions ?
Sûrement, mais je n’en sais rien ou presque.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne