Gazette Drouot logo print

Au Vietnam, la beauté porte ses fruits

Publié le , par Claire Papon et Sophie Reyssat
Vente le 03 octobre 2022 - 14:30 (CEST) - Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine

À Neuilly, les arts du Vietnam seront célébrés en deux volets, rassemblant des œuvres représentatives de divers savoir-faire, qu’il s’agisse de peinture sur soie, de laque, de sculpture ou de porcelaine.

Mai Trung Thu, dit Mai-Thu (1906-1980), Pommes, 1959, encre et couleurs sur soie,... Au Vietnam, la beauté porte ses fruits
Mai Trung Thu, dit Mai-Thu (1906-1980), Pommes, 1959, encre et couleurs sur soie, 30 30 cm.
Estimation : 100 000/150 000 

Dans la catégorie des œuvres peintes, on retrouvera naturellement Mai-Thu. Si ses jeunes Indochinoises, allongées sur des coussins ou retenant une écharpe vaporeuse, sont au rendez-vous, la nature morte ci-contre montre tout le talent et la délicatesse de l’artiste lorsqu’il reprend un classique de l’histoire de l’art. Un fin trait noir cerne les volumes aux couleurs chaudes mais douces, se détachant sur un fond neutre et froid. Simplicité et efficacité, pour un résultat tout en poésie (100 000/150 000 €). Si Vu Cao Dam a également peint sur soie, et à l’huile, comme en témoigneront plusieurs œuvres, il affectionnait la sculpture, qui a fait de lui l’un des peintres vietnamiens les plus appréciés de Paris, entre 1946 et 1950. Façonnée en terre cuite à cette époque, sa Tête de jeune garçon touche par la grâce de son modelé, qui lui valut de nombreuses commandes (30 000/50 000 €). Technique traditionnelle employée au Vietnam depuis le XVe siècle, la peinture sur laque a connu un renouveau, grâce aux cours initiés par Joseph Inguimberty à l’École des beaux-arts d’Indochine en 1927. Diplômé de sa douzième promotion, en 1942, Lê Quôc Lôc choisit cette spécialité, qu’il maîtrise à merveille, comme le prouvera un paravent de cette même année montrant Les Rapides de Cho Bo. Il rend hommage à la nature luxuriante, mise en avant au premier plan dans des tonalités rouge et or. Villageois et barques se détachent dans des camaïeux bleus, au sein d’un paysage cerné de montagnes en ombres chinoises sur un ciel doré (100 32,7 cm, 300 000/400 000 €). Provenant de deux collections, une quarantaine de lots de bleus de Huê fera la synthèse des traditions vietnamienne et chinoise, à l’image de deux bols à décor de dragons, en usage à la cour de Thiêu Tri (2 000/3 000 € chacun).

lundi 03 octobre 2022 - 14:30 (CEST) - Live
Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine
Aguttes
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne