Gazette Drouot logo print

Au bord de l’eau

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Les tableaux du Belge Émile Claus (1849-1924) prennent des éclats de couleur et de lumière dans les années 1880, et leur auteur peut à juste titre être vu comme la figure la plus brillante du luminisme. Si sa palette change, son appétence pour les scènes rurales de ses Flandres natales demeure. En 1882, il s’installe à...

Émile Claus (1849-1924), Deux enfants au bord de l’eau, huile sur toile, 46,5 x 55 cm.... Au bord de l’eau
Émile Claus (1849-1924), Deux enfants au bord de l’eau, huile sur toile, 46,5 x 55 cm.
Adjugé : 81 250 €

Les tableaux du Belge Émile Claus (1849-1924) prennent des éclats de couleur et de lumière dans les années 1880, et leur auteur peut à juste titre être vu comme la figure la plus brillante du luminisme. Si sa palette change, son appétence pour les scènes rurales de ses Flandres natales demeure. En 1882, il s’installe à Astene, sur les berges de la Lys une rivière qui a séduit toute une colonie d’artistes , et là, dans la veine du peintre naturaliste français Jules Bastien-Lepage (1848-1884), compose des œuvres totalement libérées des contraintes académiques. Ces Deux enfants au bord de l’eau, frêles silhouettes au milieu d’une profusion végétale, en témoignent et séduisaient à 81 250 €. Claus participe à de nombreuses manifestations européennes, en France, en Allemagne et bien sûr en Belgique, à la Libre Esthétique. En 1905, une exposition au Cercle artistique de Bruxelles le consacre comme celui qui a fait entrer «dans l’art un paysage nouveau», créant «une Flandre des peintres que la peinture ignorait encore» (Camille Lemonnier, 1844-1913, romancier belge). Dans la même veine naturaliste, La Vache blanche de Julien Dupré (1851-1910), reproduite page 60 de la Gazette du 22 juin, attendait patiemment d’être traite avant de recueillir une enchère de 11 250 €.

Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne