facebook
Gazette Drouot logo print

Atelier Jean Couy

Le 21 février 2019, par Caroline Legrand

Les ventes d’atelier sont toujours des événements. Elles permettent de redécouvrir un artiste, mais aussi de révéler au grand public des œuvres jamais présentées sur le marché. Tel sera le cas pour celle de l’atelier Jean Couy (1910-1983). Ce peintre de la nouvelle école de Paris accéda à la reconnaissance de son vivant,…

Atelier Jean Couy
Jean Couy (1910-1983), 6 flacons + 1, huile sur toile, 1982, 92 73 cm.
Estimation : 800/1 200 

Les ventes d’atelier sont toujours des événements. Elles permettent de redécouvrir un artiste, mais aussi de révéler au grand public des œuvres jamais présentées sur le marché. Tel sera le cas pour celle de l’atelier Jean Couy (1910-1983). Ce peintre de la nouvelle école de Paris accéda à la reconnaissance de son vivant, auprès de la critique comme de ses pairs. Il fut très proche de Roger Bissière, avec lequel il entretint une amitié artistique stimulante. Celui qui débuta la peinture à l’âge de 8 ans, à l’issue d’une longue convalescence, représenta même la France aux Biennales de Turin, São Paulo et Venise et fut exposé au musée d’Art moderne de la Ville de Paris comme à celui de Djakarta… sans oublier les Salons de la réalité nouvelle de 1954 à 1984 et celui de la jeune gravure contemporaine de 1945 à 1983. Alors qu’il est élève du graveur Antoine François Dezarrois, à l’École nationale supérieure des beaux-arts entre 1930 et 1934, Couy commence à s’initier à la peinture en autodidacte. Avec son épouse Marguerite Bayon, il vit entre Saint-Léon, dans l’Allier, et Rennes, puis à Paris, dans le quartier de Montparnasse. Il ne cessera jamais de travailler, devenant professeur de dessin dans un établissement rennais pour garçons puis au lycée Lakanal, à Sceaux. Parmi les quatre-vingts œuvres présentées lors de cette vente, avec des estimations comprises entre 150 et 2 000 €, figureront des estampes et des peintures, tant abstraites que figuratives, desquelles émanent une poésie et une nostalgie de l’enfance, où la nature et les objets du quotidien tiennent une place privilégiée.

tableaux anciens et modernes
samedi 02 mars 2019 - 14:00 (CET)
Galerie de Chartres, 7, rue Collin-d'Harleville - 28000 Chartres
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne