Art Basel et Tefaf : des éditions en ligne en demi-teinte

Le 11 novembre 2020, par Agathe Albi-Gervy

La dernière édition numérique en date d’Art Basel et la toute première de Tefaf se sont achevées, respectivement le 31 octobre et le 4 novembre, sur un sentiment mitigé.

 

À tel point qu’Artnet dit de leurs ventes modestes qu’elles « peuvent jeter le doute sur la valeur des foires d’art exclusivement en ligne ». Si Tefaf a enregistré une vente majeure, celle d’une toile du Danois Vilhelm Hammershøi, cédée environ 5 M$ par la new-yorkaise Di Donna Gallery, le reste de l’événement est demeuré relativement calme. Pour Art Basel, le plus haut prix aurait plafonné à 250 000 $, pour une œuvre non dévoilée. En revanche, on sait que Blum & Poe y a vendu une peinture de 1995 signée Karel Appel à 209 000 $, tandis qu’au prix de 100 000 $, Bergamin & Gomide se sont séparés d’une sculpture de Frans Krajcberg et Vadehra Art a placé un carnet de trente-cinq dessins du peintre indien Ram Kumar.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne