Arco Madrid en 2020, hispanophone mais pas seulement

Le 20 février 2020, par Agathe Albi-Gervy

Pour sa 39e édition, prenant place du 26 février au 1er mars, la foire accueille 209 exposants représentant une trentaine de nationalités.

photo arco madrid

Après Los Angeles et son incontournable Frieze, les collectionneurs ont rendez-vous à Madrid pour assister à Arco et à ses foires satellites (Art Madrid, Just Mad et Hybrid Contemporary). Certes, la manifestation ne peut être comparée aux mastodontes Frieze et Art Basel, mais elle se distingue par son identité latino-américaine. Seule Artbo, la foire internationale de Bogotá, permet de découvrir à une telle échelle la scène hispanophone. L’an dernier, elle s’était par ailleurs fait remarquer pour sa gamme de prix raisonnables, que des collectionneurs en quête d’investissements sûrs et d’œuvres moins polémiques ont beaucoup appréciée. Pour sa 39e édition, prenant place du 26 février au 1er mars dans le centre d’expositions IFEMA - Feria de Madrid, une trentaine de nationalités seront représentées par 209 exposants. Aux côtés des internationales Hauser & Wirth et Galleria Continua, treize enseignes françaises ont répondu présentes, à l’image de Chantal Crousel, Christophe Gaillard, Jérôme Poggi, Jocelyn Wolff, Lelong, Perrotin ou Thaddaeus Ropac. L’importance du programme curatorial reflète l’ambition de la foire. La section Diálogos invite dix galeries, issues de neuf pays, à confronter chacune l’œuvre de deux artistes représentatifs de différentes générations. Ainsi le travail d’Oscar Murillo viendra-t-il questionner celui de Nohemí Pérez sur le stand de l’Instituto de visión, de Bogotá. Le programme Opening sélectionne quant à lui 21 enseignes, de 14 pays du globe, qui défendent la création émergente – citons Sarah Zapata et Adriana Ciudad, chez Crisis, de Lima, ou Carlos Issa et Rafael RG, représentés par la galerie Sé, de São Paulo. Pour attirer les jeunes collectionneurs et novices de tous âges, la foire propose au public des pièces d’une valeur inférieure à 2 020 € et offre un service de conseil en acquisition, tandis qu’un programme spécial permet d’offrir le billet d’entrée à une trentaine de jeunes collectionneurs internationaux.

Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne