Antoine Levi

Le 10 mars 2020, par La Gazette Drouot

Belleville, c’est fini ! Le cofondateur de la foire d’art contemporain alternative Paris Internationale déménage sa galerie dans le haut Marais, le 21 mars.

Antoine Levi

Ce qui a déclenché votre vocation ?
Une épiphanie, comme beaucoup d’autres… Le profil de Nerina Gaccia et le mien trouvent racine à Turin, où je travaillais comme directeur dans une grande galerie tandis qu’elle était commissaire d’expositions. Après des années d’expérience, nous avons décidé d’unir nos forces pour ouvrir notre galerie à Paris, dont je suis originaire. On pourrait donc parler d’une rencontre plutôt que d’une vocation. Après tout, le métier implique, outre une base de connaissances, une ouverture sur l’autre.

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Vétérinaires. Nous versons régulièrement une part de nos bénéfices aux associations venant en aide aux animaux. Nous croyons fermement que la galerie d’aujourd’hui ne doit pas tourner le dos à la société.

Votre dernier coup de cœur ?
Une jeune artiste conceptuelle américaine, Alicia Piller, dont nous allons inaugurer la première exposition personnelle en France en septembre.

L’artiste ou l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
La Vénus à son miroir de Diego Vélasquez.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
« Le blues du dernier jour de foire… »

Vos projets ou prochains temps forts ?
Après six années à Belleville, berceau de la galerie, nous déménageons rue de Turbigo, dans le quartier des Arts-et-Métiers, au sein d’un espace redessiné par le cabinet Nicolas Dorval-Bory Architectes. Il s’agit de nous rapprocher du cœur de la ville afin de donner une autre impulsion à nos artistes ; et honnêtement, nous avions besoin de nous lancer un nouveau défi.

Galerie Antoine Levi,
34, rue de Turbigo, Paris IIIe, tél. : 09 53 56 49 56.
La galerie Antoine Levi est membre du CPGA depuis 2015.
www.antoinelevi.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne