Gazette Drouot logo print

Anne-Sarah Benichou

Publié le , par La Gazette Drouot

Ce qui a déclenché votre vocation ?Des rencontres avec des passionnés à la curiosité insatiable. Et la carte blanche de Philipe Parreno au palais de Tokyo en 2013 : une exposition qui m’avait bouleversée. Mais il s’agit également d’un long processus depuis l’enfance, fait de visites de musées et de lectures. Mais si tout...

  Anne-Sarah Benichou
 
© Vincent Bousserez

Ce qui a déclenché votre vocation ?
Des rencontres avec des passionnés à la curiosité insatiable. Et la carte blanche de Philipe Parreno au palais de Tokyo en 2013 : une exposition qui m’avait bouleversée. Mais il s’agit également d’un long processus depuis l’enfance, fait de visites de musées et de lectures.


Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Médecin ou chef… Pour la recherche, la créativité, le plaisir, les rapports humains qui sont aussi les clés du métier de galeriste.


Votre dernier coup de cœur ?
Le musée Voorlinden à La Haye. Je pars souvent pour la journée découvrir un lieu, voir une exposition en France ou en Europe. C’est un musée privé qui vient d’ouvrir avec une architecture et une collection dignes des plus belles institutions publiques.


L’artiste ou l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
Les natures mortes de Chardin. Je suis fascinée par leur simplicité et leur force. Elles sont tellement charnelles qu’elles paraissent vivantes.


La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
Que j’aimerais répéter ? «C’est déjà vendu !» 


Vos projets ou prochain temps fort ?
Le vernissage de Florin Stefan le samedi 10 mars pour fêter les deux ans de la galerie. Et le «Paris Gallery Weekend» les 26 et 27 mai qui réunira cette année 45 galeries !

Galerie Anne-Sarah Benichou,
45, rue Chapon, Paris IIIe, tél. : 01 44 93 91 48.
www.annesarahbenichou.com
Gazette Drouot
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne