Alin Bozbiciu à la galerie Suzanne Tarasieve

Le 15 septembre 2020, par Alain Quemin
Alin Bozbiciu (né en 1989), Need of Hesitation (from Performing Doubt), 2020, huile sur toile, 197 305 cm, détail.
Photo YAP studio / Pavel Curagau, Courtesy Galerie Suzanne Tarasieve, Paris

En activité depuis près d’un demi-siècle, la galerie Suzanne Tarasieve poursuit inexorablement son travail de défricheuse de talents. L’exposition qu’elle consacre au peintre roumain Alin Bozbiciu, formé à la prestigieuse université d’art et de design de Cluj-Napoca – où il vit et travaille toujours –, le prouve encore. Certes, l’artiste avait été représenté pendant deux ans par la galerie Untilthen – fermée en 2019 –, mais aucune enseigne française ne l’avait accueilli depuis. Peintre virtuose âgé de seulement 31 ans, il se confronte à tous les formats, pratique l’aquarelle, excelle dans les plus grands tableaux et manie l’huile de façon étonnante pour un aussi jeune créateur. La touche, qui pourrait sembler très léchée au vu de petites reproductions de ses œuvres, s’avère en réalité d’une folle liberté. Les larges coups de brosse rendent aussi habilement compte de sujets statiques, comme dans deux œuvres de 2018, que du mouvement effréné des toiles de la nouvelle série. Des premières émerge une femme gisant au sol qui semble veillée par un homme affligé et par un chien magnifique, esquissé en quelques aplats nerveux. Parmi les secondes, la vie fuse de chaque centimètre carré. Les tons froids, verts et bleus accompagnés de mauve, renforcent l’impression de vivacité. La dynamique évoque tant la peinture baroque que la tradition du XIXe siècle, complètement revisitée. Alin Bozbiciu livre ici une magistrale leçon picturale.

Suzanne Tarasieve - Le Marais,
7, rue Pastourelle, Paris 
IIIe, tél. : 01 42 71 76 54.
Jusqu’au 10 octobre 2020.
www.suzanne-tarasieve.com
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne