Gazette Drouot logo print

Afghanistan, ombres et légendes au musée Guimet

Publié le , par Anne Doridou-Heim

Des arts du lointain Afghanistan, tous connaissent les bouddhas de Bamyan, disparus tragiquement, et beaucoup les sculptures du Gandhara : images réductrices d’une culture de plusieurs millénaires située au carrefour des routes de la soie, que les fouilles menées depuis un siècle par la DAFA (Délégation archéologique française...

Afghanistan, monastère de Fondukistan, fin du VIIe siècle. Bodhisattva, terre séchée,... Afghanistan, ombres et légendes au musée Guimet
Afghanistan, monastère de Fondukistan, fin du VIIe siècle. Bodhisattva, terre séchée, traces de polychromie.
© MNAAG, PARIS (DIST. RMN-GRAND PALAIS) / THIERRY OLIVIER

Des arts du lointain Afghanistan, tous connaissent les bouddhas de Bamyan, disparus tragiquement, et beaucoup les sculptures du Gandhara : images réductrices d’une culture de plusieurs millénaires située au carrefour des routes de la soie, que les fouilles menées depuis un siècle par la DAFA (Délégation archéologique française en Afghanistan) ont contribué à mettre au jour. C’est tout le propos d’une exposition conçue par Nicolas Engel, conservateur des collections de cette partie du monde, qui entre objets et photographies d’époque – environ 370 pièces en tout – dresse la typographie d’un pays malmené par l’histoire récente, mais riche d’un passé glorieux. L’angle choisi est celui des recherches archéologiques menées à partir de 1922 dans ce jeune État indépendant, alors en quête de modernité. Les collections de Guimet et des prêts d’autres institutions sont venues pallier l’absence des œuvres du musée national de Kaboul – pour certaines évoquées par des moulages –, mais en compensation, la formation des services patrimoniaux du pays, les champs explorés, les questions liées à la conservation et à la restauration des œuvres ainsi que la préservation des sites sont mis en avant. La photographie, qui comble le vide et humanise l’histoire, est très sollicitée. En suivant le fil rouge des investigations, on parcourt le chemin des découvertes, depuis la Bactriane chevauchée par Alexandre le Grand, les monastères gréco-bouddhiques du Kapisa et de la région de Kaboul, la révélation de Bamiyan, le trésor de Begram et ses objets aux matériaux exotiques, attestant d’une société d’un raffinement extrême. Sans oublier l’âge du bronze avec la civilisation de l’Oxus, contemporaine de celle de la vallée de l’Indus, et jusqu’à la tour octogonale de la forteresse de Shahr-e Zohak. Le titre dit tout, des ombres des talibans aux légendes véhiculées par un territoire désormais inaccessible, et le résultat laisse une forte impression.

«Afghanistan, ombres et légendes», musée national des Arts asiatiques -
Guimet, 6, place d’Iéna, Paris XVIe, tél. : 01 56 52 53 00.
Jusqu’au 6 février 2023.
www.guimet.fr
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne