Gazette Drouot logo print

6 questions à Emmanuel-Alain Raynal

Publié le , par La Gazette Drouot

Le fondateur de Miyu Productions a ouvert son enseigne en mai 2022, dans le 3e arrondissement parisien : il s’agit de la première galerie au monde entièrement dédiée à l’animation.

  6 questions à Emmanuel-Alain Raynal
 

Ce qui a déclenché votre vocation ?
Quand j’avais 20 ans, j'ai composé une musique pour un film de mon frère. Sa disparition soudaine m’a poussé à abandonner mes études d’histoire de l’art dans le seul but de réaliser ce film. La galerie Miyu est une manière de revenir à ma vocation première.

Quel est le plus grand challenge auquel vous ayez été confronté dans votre parcours ?
Celui de prouver à quel point les cinéastes d’animation sont des artistes d’une très grande valeur, pourtant méconnus du milieu du cinéma et de celui des arts visuels.

Mais si tout était à refaire, vous seriez…
Je pense que je referai la même chose, peut-être dans un autre champ artistique. Mon père, en luttant toute sa vie pour la reconnaissance du roman noir, m’a transmis ce désir profond de démontrer qu’il n’y a pas d’arts de la périphérie.

Votre dernier coup de cœur ?
Le travail de Smith découvert à Paris Photo sur le stand de Christophe Gaillard. Mais aussi un dessin de Lionel Sabatté, acheté à la galerie 8+4, et un tableau fascinant de Jacques Doucet, découvert chez le marchand Geoffroy Dassé.

L’artiste ou l’objet d’art que vous aimeriez présenter ?
Ce serait plutôt un corpus d’œuvres réuni au sein d’une exposition autour des techniques animées dans l’histoire de l’art contemporain. Une manière de montrer comment ce langage, souffrant encore de préjugés, imprègne le travail de grands artistes comme Jacques Villeglé, Cindy Sherman, Pierre Huyghe ou Françoise Petrovitch, pour ne citer qu’eux.

La phrase professionnelle que vous répétez souvent ?
Une phrase de Mark Twain qui m’accompagne depuis longtemps : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

Vos projets ou prochains temps forts ?
Notre galerie voulant être une plateforme d’échanges autour de l’animation, nous mettrons en avant une fois par an le travail d’un artiste de la scène contemporaine, qui s’est emparé des techniques animées. Notre premier invité est Mathieu Dufois, auteur de la Trilogie des vestiges, réalisée entre 2011 et 2017. Nous lançons aussi au printemps, en partenariat avec le FRAC Picardie, une résidence destinée à accompagner la réalisation d’un projet plastique associant l’animation.

Galerie Miyu, 101, rue du Temple, Paris IIIe, tél. : 01 88 32 91 77.
www.miyu.fr
Gazette Drouot
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 2 articles.
Il vous reste 1 article(s) à lire.
Je m'abonne