17e Photaumnales. Flux à Beauvais

Le 06 octobre 2020, par Sophie Bernard
Yannick Labrousse (né en 1978), Sans titre, série « La couleur du son », détail.
© Yannick Labrousse

Après « Le temps de l’anthropocène », cette nouvelle édition des Photaumnales est consacrée à la notion de flux, un sujet lui aussi d’actualité en cette année si particulière. Hasard ou prémonition, ce thème a été choisi il y a deux ans pour la commande photographique nationale du ministère de la Culture et du CNAP, conduite cette année par différentes institutions des Hauts-de-France, dont Diaphane, association fondatrice du festival. Point névralgique de cette 17e édition, le Quadrilatère présente onze des quinze photographes retenus sous l’intitulé « Flux, une société en mouvement ». Au fur et à mesure du parcours, on découvre différents axes thématiques : les migrations humaines, avec notamment les triptyques de Bruno Boudjelal associant un portrait, une nature morte et un témoignage, un point de vue privilégiant la dimension humaine ; les flux de marchandises avec le travail documentaire classique de Hortense Soichet, se déployant sous la forme de tirages couleurs mettant en exergue le travail des manutentionnaires dans des entrepôts français ; enfin, les flux virtuels de données. Mention spéciale pour « Flux-Scape » de Lionel Bayol-Thémines et sa spectaculaire fresque murale constituée de 28 tirages de cartographies satellitaires extraites de Google Earth. Un deuxième volet, « Flux, le discret et le continu », signé Diaphane, présente une douzaine d’auteurs d’hier à aujourd’hui, d’Étienne-Jules Marais à une vidéo de Tomas Van Houtryve. Une fois encore, la diversité des écritures est au rendez-vous des Photaumnales.

Le Quadrilatère,
22, rue Saint-Pierre, Beauvais (60), tél. 
: 03 44 15 67 00.
Jusqu’au 3 janvier 2021.
www.photaumnales.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne