12e Saison d’art/Résilience à Chaumont-sur-Loire

Le 23 juin 2020, par Maïa Roffé
Pascal Convert (né en 1957), Cœur de verre, 2018, cristallisation au livre perdu, verre pourpre à l’or, jaune à l’argent, plâtre, 22 15 cm environ chaque élément, 50 livres, collection privée.
© Galerie Éric Dupont, Paris

Dans le vestibule du château, une sculpture visionnaire de l’Italien Giuseppe Penone résonne étrangement, au sortir de cette période où tant se sont battus pour garder un souffle de vie. Intitulée Respirare l’ombra (Respirer l’ombre), cette œuvre créée en 1998 représente une paire de poumons formée de feuilles de lauriers en bronze doré, entourée de feuilles de châtaigniers oxydées par le temps. Ici, au domaine de Chaumont-sur-Loire, tout parle de renaissance : les nouvelles scénographies du Festival international des jardins sur le thème de la « Terre Mère » et les nombreuses œuvres d’artistes créées spécifiquement pour cette 12e édition de la Saison d’art. Comme si elle renaissait de ses cendres, une bibliothèque de livres cristallisés par le feu, conçue par le plasticien Pascal Convert, en collaboration avec le maître verrier Olivier Juteau, figure en lieu et place de la bibliothèque des Broglie, détruite par un incendie en 1957. L’artiste malgache Joël Andrianomearisoa, qui représentait Madagascar en 2019 à la Biennale internationale d’art contemporain de Venise, a imaginé une narration des ténèbres vers la lumière, allant d’une forêt monumentale de papier noire à une autre futaie, blanche : un parcours initiatique dont toutes les œuvres qui le composent ne sont toutefois pas abouties. De son côté, l’artiste Isa Barbier célèbre le triomphe de la légèreté sur la pesanteur, avec une installation aérienne de plumes dessinant un faisceau de lumière, en opposition aux lourdes poutres de Jannis Kounellis. L’heure est à la résilience, et à la célébration de la nature : en témoignent l’extraordinaire bibliothèque végétale du Japonais Makoto Azuma, mise en regard des scannogrammes de tulipes de la Brésilienne Luzia Simons, et les Paysages révélés du peintre Philippe Cognée, dont on aurait cependant préféré une sélection plus fine.

Centre d’arts et de nature,
Domaine régional de Chaumont-sur-Loire (41), tél. 
: 02 54 20 99 22.
Jusqu’au 1er novembre 2020.
www.domaine-chaumont.fr
Bienvenue, La Gazette Drouot vous offre 4 articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne