Van Gogh, un retour à Paris chaotique

Le 01 avril 2021, par Anne Doridou-Heim

L'enchère de 13 091 250 € saluait ce tableau appartenant à la période montmartroise du peintre maudit, mais sa mise en vente ne s’est pas passée comme prévu.

Vincent Van Gogh (1853-1890), Scène de rue à Montmartre (Impasse des Deux Frères et le moulin à Poivre), 1887, huile sur toile, 46,1 61,3 cm.
Adjugé : 13 091 250 

Tout était réuni pour que vente de ce tableau inédit de Vincent Van Gogh, Scène de rue à Montmartre (Impasse des Deux Frères et le moulin à Poivre), redécouvert par la maison Mirabaud - Mercier et dont la genèse était relatée en page 6 de la Gazette no 10 (voir l'article Vincent Van Gogh à Paris, une période charnière), soit un événement parisien. Son caractère inédit justement, celui-ci étant resté dans la famille de son acquéreur vers 1920 et n’ayant jamais été exposé. Sa date d’exécution aussi, 1887, soit un moment charnière dans l’œuvre de l’artiste. Passons au sujet, le Montmartre d’hier, avec un moulin dont les ailes tournant dans le vent rappelaient à Vincent les paysages de sa jeunesse. Ensuite, ces premiers jets de couleurs vives – le vert du portique, les notes d’orange émergeant dans l’atmosphère –, comme les prémices de ses libertés futures et cette touche qui s’allonge, part en filaments, prête déjà à tourbillonner. Le matin du 25 mars, le musée Van Gogh d’Amsterdam avait enfin certifié l’authenticité de la toile. De fait, dès sa mise en vente, plusieurs acheteurs au téléphone représentés par différents directeurs de Sotheby’s emballent les enchères, et l’on dépasse vite les 10 M€, avant que cela ne ralentisse à partir de 12 M€. Ne demeurent alors en lice que deux enchérisseurs, l’un à Londres et l’autre à Hong Kong. À 13 050 000 €, l’œuvre est adjugée à l’Anglais, mais à ce moment un acheteur sur Internet annonce 14 M€, et c’est à ce montant que le tableau est alors de nouveau vendu. Pour une courte durée seulement. Dix minutes plus tard, Aurélie Vandevoorde, qui tient le marteau, annonce qu’il va être remis en vente pour cause d’enchère non valide. À 17 50, les enchères sont relancées avec sur la dernière ligne droite les deux mêmes compétiteurs anglais et hongkongais. Le vainqueur est à nouveau le Britannique, qui l’emporte à 11 250 000 € au marteau, soit à 13 091 250 € avec les frais. Un résultat final qui laisse indubitablement un léger goût d’amertume…

jeudi 25 mars 2021 - 06:00 - Live
Mirabaud - Mercier , Sotheby's
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne