Collioure et Vallauris avec Laugé et Picasso

Le 05 mars 2020, par Philippe Dufour

Un parfum de vacances flottait sur cette vacation, émanant d’un pichet comme d’une représentation du petit port roussillonnais.

Achille Laugé (1861-1944), Maison à Collioure, huile sur toile, 73 50 cm.
Adjugé : 14 880 


On doit cette vue à un artiste venu en voisin, depuis la région de Carcassonne : Achille Laugé. Délaissant pour une fois les environs de Cailhau, où il réside habituellement, le peintre a posé son chevalet dans une ruelle de Collioure pour saisir les façades de ces modestes demeures de pêcheurs. C’est à partir de 1926 qu’il aimera y passer ses étés, y croisant son ami Henri Martin. La toile intitulée Maison à Collioure (73 50 cm), dotée d’un certificat de Nicole Tamburini (et bientôt insérée dans le catalogue raisonné actuellement en préparation par la spécialiste) en rappelle donc le souvenir, persistant à 14 880 €. À Vallauris vingt ans plus tard, Pablo Picasso décide de livrer des modèles à l’atelier Madoura. En témoignait ici un pichet en céramique portant comme il se doit les deux cachets, «Édition Picasso» et «Madoura plein feu» (h. 31 cm). De forme étirée et s’agrémentant d’un visage féminin, il était saisi pour 13 200 €. Du méridional Claude Venard (1913-1999), on avait ensuite une Nature morte mettant en scène des fleurs stylisées sur un fond orange vif. Pour cette huile sur toile (65 54 cm), un amateur offrait 6 200 €. Du côté des ténors du design du XXe siècle, Le trio Le Corbusier, Jeanneret, Perriand remportait la palme avec sa fameuse chaise longue «LC 4», et sa garniture en poulain d’origine. D’une édition Cassina de la fin des années 1960, signée et numérotée «883», l’assise partait à 4 960 €. Quant à l’art de René Lalique, il était représenté par Marisa, un vase en verre signé (h. 24 cm) acquis 2 480 €. En guise de conclusion, donnons les deux bons résultats récoltés par deux ivoires sculptés : le premier, de 6 570 €, concerne une plaque du XVIIIe siècle montrant un Garçon éteignant le feu et monogrammée «PH». Quant au second, de 2 230 €, il est obtenu par une double tête Memento mori (h. 5,5 cm) – d’un côté un crâne, de l’autre le visage du Christ –, datant du XVIIe siècle.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne