facebook
Gazette Drouot logo print

Mathieu en rouge et noir

Le 05 juin 2019, par Anne Doridou-Heim

Nouveau succès aux enchères pour Georges Mathieu, confirmant le juste retour en grâce de ce fondateur de l’abstraction lyrique.

Mathieu en rouge et noir
Georges Mathieu (1921-2012), Foudres amères, huile sur toile, vers 1987, 73 92 cm.
Adjugé : 75 520 

Les Foudres amères de cette toile de Georges Mathieu (1921-2012) se sont abattues sur les deux fiers vaisseaux à voiles aquarellés par Marin-Marie (l’un reproduit page 59 de la Gazette n° 20 du 24 mai, voir l'article Le silence de la mer), lesquels regagnaient le port sans succès. C’est donc l’écriture abstraite et lyrique du premier qui a remporté la manche, en obtenant 75 520 €. Mathieu, déconsidéré à partir des années 1970, revient régulièrement sur le devant de la scène depuis son décès, et tout particulièrement avec l’organisation d’expositions monographiques celle de l’automne dernier à la galerie Templon a marqué les esprits. Cette œuvre est datée vers 1987. Elle appartient donc à celles des années 1980 dans lesquelles l’artiste explore une nouvelle palette chromatique et occupe toute la toile par ses compositions il en est ainsi de la série «Le cycle de Saturne», de 1984. Mais à aucun moment, le peintre n’abandonnera l’énergie brute par laquelle il libère son geste créatif. Un autre représentant de la seconde moitié du XXe siècle se distinguait, en la personne de Claude Venard (1913-1999). Lui n’a jamais renoncé à la figuration ni à une manière cubisante, mises au service de grandes natures mortes à la riche palette colorée. Sa Composition au trombone (130 163 cm), peinte vers 1960-1962, retenait 17 280 €.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot