«D» comme Degas

Le 08 juillet 2020, par Anne Doridou-Heim

Une icône de l’art moderne, présentée dans une réduction autorisée, prenait la pose pour séduire les enchérisseurs.

Edgar Degas (1834-1917), La Petite Danseuse de quatorze ans, bronze à patine brune, cachet de la fonderie Guastini, lettre «D», h. 69,5 cm.
Adjugé : 95 250 

Tout le monde la connaît tant elle est devenue le visage et l’allure de la sculpture de la seconde moitié du XIXe siècle. Son auteur s’en doute-t-il lorsqu’il la conçoit en cire peinte puis la présente au Salon des indépendants de 1881 ? En la modelant, Edgar Degas (1834-1917) donne corps et volume à sa passion pour l’univers de la danse. Ce n’est pas un succès : ne comprenant pas le réalisme sans fard ni hypocrisie de l’artiste, les critiques quasi unanimes la comparent à un Aztèque ou même à un singe. Ils y voient une frimousse «où tous les vices impriment leur détestable promesse, marque d’un caractère particulièrement vicieux». Bref, voilà bien un petit rat… mais pas d’Opéra. Degas rapportera l’œuvre chez lui et la soustraira aux regards pendant plus de trente ans, même après que sa réputation sera bien établie. La petite danseuse ne sera donc redécouverte, comme les autres cires, qu’à son décès – elle est aujourd’hui à la National Gallery of Art de Washington. Pourtant, elle va entrer par la grande porte dans l’histoire de l’art moderne. Devant sa popularité, le Comité Degas, créé en 2011, a décidé d’autoriser contractuellement sa réduction et de donner naissance à trente-huit bronzes estampillés individuellement : vingt-six marqués des lettres de l’alphabet, neuf de «I/IX» à «IX/IX», l’un «HEIR», destiné au Comité, et deux exemplaires hors commerce («HC 1/2» et «HC 2/2»). Le modèle ici proposé, charmant dans son tutu de gaze, porte la lettre «D». il prenait la pose et était acclamé à 95 250 €.

vendredi 03 juillet 2020 - 14:00 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne