À Marseille, les paysages et les visages du Sud

Le 18 juin 2020, par Philippe Dufour

Léger, Kisling, Verdilhan ou encore Ziem étaient les lauréats de cette vente de tableaux des XIXe et XXe siècles.

Jean Souverbie (1891-1981), Nu à la draperie, 1934, huile sur panneau, 148 67 cm.
Adjugé : 69 520 

C’est Louis Abel-Truchet qui ouvrait les festivités avec son Bal des Quat’z’Arts (100 148 cm), une toile animée des environs de 1903 ; achetée 59 408 € de gré à gré par le musée Carnavalet, elle fera l’objet d’un article dans notre prochain numéro. Juste après lui, apparaissait Jean Souverbie avec son Nu à la draperie d’une majesté classique, peint sur panneau en 1934 (voir l'article Une déesse prend chair par la grâce de Souverbie de la Gazette n° 22, page 133). Le tableau (148 67 cm), qui a vu son authenticité confirmée par Frédéric Souverbie, attirait sans peine le meilleur résultat, 69 520 €. Fernand Léger, lui, était très attendu avec deux œuvres de jeunesse peintes lors de brefs séjours en Corse. La première, de 1907 et dressant le Portrait de Monsieur Ernest Blasini (80 60 cm), changeait de mains pour 63 200 € ; l’œuvre aux accents cézanniens, et demeurée dans la famille du modèle à L’Ile-Rousse, avait fait l’objet du Zoom régions n° 22 (voir l'article Fernand Léger en Corse page 25). La seconde décrivant en 1907 une maison de Pietralata (38,5 53,5 cm), peinte sur bristol et elle aussi conservée dans la descendance de M. Blasini, attirait 58 144 €. À 56 880 €, un choix draconien s’imposait… D’un côté, une toile (100 75 cm) de Moïse Kisling brossant le portrait de son dédicataire – «Mon cher vieux Ernest Rouvier qui m’a révélé et fait aimer la belle Marseille, 1934» –, celui-ci étant le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, mécène et protecteur de Kisling pendant l’Occupation ; de l’autre, un maître de la peinture méditerranéenne : Félix Ziem, signant une toile au cadrage spectaculaire, Bucentaure et gondole devant le palais de Doges, Venise (82 118 cm). Retour ensuite à des factures beaucoup plus modernes, avec par exemple le Provençal Louis-Mathieu Verdilhan et son Port de Marseille (81 100 cm), une vue colorée décrochée pour 49 928 €.
 

Fernand Léger (1881-1955), Portrait de Monsieur Ernest Blasini, 1907, huile sur toile, signée «F. Léger», 80 x 60 cm (détail). Adjugé : 63
Fernand Léger (1881-1955), Portrait de Monsieur Ernest Blasini, 1907, huile sur toile, signée «F. Léger», 80 60 cm (détail).
Adjugé : 63 200 
Panorama (après-vente)

Ziem sur la lagune

Le 18 juin 2020, par Philippe Dufour

S’il n’y avait pas moins de quatre paysages de Félix Ziem (1821-1911), lors de la vente de tableaux orchestrée par la Maison R&C OVV à Marseille, le vendredi 12 juin, cette huile sur toile (64,5 97 cm) se détachait par la force de son coloris. Gondole et bateaux de pêche, Chioggia dépeint ce coin d’un port situé au sud de Venise, sur la lagune ; au centre de cette vision lumineuse de fin d’après-midi flamboie la voile orangée de l’une des embarcations. Signée en bas à gauche, l’œuvre, accompagnée d’un certificat en date du 29 septembre 2004, pouvait prétendre à 42 344 €.

vendredi 12 juin 2020 - 02:30 - Live
Maison R&C, Commissaires-Priseurs Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne