facebook
Gazette Drouot logo print

Maufra, Martin ou du Puigaudeau

Le 18 novembre 2021, par Philippe Dufour

Qu’ils se nomment Maufra, Martin ou du Puigaudeau, tous ont sublimé l’atmosphère si particulière des bords de mer et de lagune…

Maufra, Martin ou du Puigaudeau
Henri Martin (1860-1943), Venise, la Salute, vers 1915, huile sur carton signée, 43 51 cm, (détail).
Adjugé : 93 000 


Cette dispersion de tableaux modernes et contemporains aura dégagé un montant total de 446 400 € ; des vues maritimes y ont occupé le devant de la scène, et la plus sauvage d’entre elles porte la signature de Maxime Maufra. En 1906, il peint cette toile où circule le grand air du large et représentant Guimaëc, plage de Beg an Fry, Finistère, partie à 32 860 €. Le tableau, (60 81 cm) acquis auprès de l’artiste le 15 octobre de l’année de sa création par la galerie Durand-Ruel, s’accompagne d’une attestation établie par Caroline Durand-Ruel-Godefroy (du 24 juin 2012). Par ailleurs, il existe une photographie de l’artiste peignant notre tableau sur le motif, reproduite dans Maxime Maufra, un ami de Gauguin en Bretagne de Patrick Ramade (Le Chasse-Marée, éditions de l’Estran, 1988). Le précédant au palmarès, la vibrante vision de Venise, la Salute par Henri Martin, des environs de 1915 (voir l'article Henri Martin, un postimpressionniste sur la lagune vénitienne du Zoom régions n° 39, page 22) a emporté ces 93 000 €. L’huile sur carton signée (43 51 cm) s’avère être un bel exemple des recherches plastiques de son auteur, usant ici d’une touche en virgules décomposant totalement la scène. La Bretagne encore, mais celle des bourgs, avec Ferdinand du Puigaudeau et son Feu d’artifice à Pont-Aven (voir l'article Puigaudeau tout feu tout flamme de la Gazette n° 39, page 110). Peint sur sa toile d’origine (92 73 cm), le thème de l’œuvre est un superbe prétexte à de virtuoses jeux de couleurs, qui lui ont permis une adjudication à 42 160 €. On retrouvait l’agitation de la capitale avec Jean Dufy dépeignant une Place de la Concorde animée, retranscrite à l’aquarelle (43 58,5 cm, à vue) ; ce joli panorama changeait de mains contre 20 570 €. Quant à Bernard Buffet, pour 26 620 €, son paravent de 1967 présentait quatre feuilles, décorées chacune d’une vue d’un monument parisien : le Sacré-Cœur de Montmartre, la tour Saint-Jacques, la tour Eiffel et le Moulin de la Galette. Il s’agit en fait de quatre lithographies signées, justifiées «22/100» (149 47 cm chaque élément, 165 204 cm en tout).
 

Maxime Maufra (1861-1918), Guimaëc, plage de Beg an Fry, Finistère, 1906, huile sur toile signée et datée, 60 x 81 cm. Adjugé : 32 860 €
Maxime Maufra (1861-1918), Guimaëc, plage de Beg an Fry, Finistère, 1906, huile sur toile signée et datée, 60 81 cm.
Adjugé : 32 860 

tableaux modernes et contemporains, sculptures, bronzes
jeudi 11 novembre 2021 - 14:00 (CET) - Live
Ivoire - Couton - Veyrac - Jamault
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot