Le siècle de l’innovation, de Zsolnay à Fornasetti

Le 07 novembre 2019, par Philippe Dufour

Au cœur d’une vente dense, dédiée à l’art nouveau, à l’art déco et au design du XXe siècle, c’est un vase de la célèbre manufacture hongroise de Zsolnay qui triomphait.

Pécs, manufacture Zsolnay. Vase en faïence polychrome décorée à l’éosine, h. 42 cm.
Adjugé : 16 500 

Avec 16 500 €, il témoigne d’un engouement qui ne faiblit pas pour les productions inventives d’un style 1900 très Mitteleuropa. De forme cylindrique à base renflée (h. 42 cm), l’artefact est en faïence polychrome décorée à l’éosine, comme il se doit pour ce fabricant, avec une ornementation de tournesols sur fond irisé. Sous la base, on relève la caractéristique marque de la pastille «aux tours». C’est à Pécs, ville située au sud de la Hongrie, que Vilmos Zsolnay ouvre sa manufacture en 1853. Rapidement célèbre, sa production gagne en raffinement avec l’invention du décor à l’éosine, introduit en 1893 par son fils Miklos. Au tournant du XXe siècle, elle adoptera avec bonheur les lignes de l’art nouveau… De Sèvres provenait ensuite un important pot couvert en porcelaine beige à décor animalier en semi-relief et d’inspiration orientale (h. 58,5 cm) ; on le devait aux recherches d’Adrien Leduc, décorateur actif de 1919 à 1954 au sein de la manufacture. Il recueillait 11 000 €. Changement radical de ton avec l’adjudication de 10 000 €, attribuée à une commode du Milanais Piero Fornasetti. De forme demi-lune, et exécutée en bois laqué à décor lithographié, dotée de pieds en bronze doré, elle relève du modèle «Leopardo», créé en 1953 (reproduit page 109 de La Gazette n° 36, voir l'article Dans la jungle de Fornasetti). Le meuble s’habille donc d’une scène de jungle où passe un léopard, et porte la marque du maître à l’intérieur d’un tiroir ; il s’agit cependant d’une édition «Fornasetti Milano», de 1980, mais la référence est bien répertoriée dans le Fornasetti Catalogue Re-Invenzioni, établi en 2003. Beaucoup plus abordable, un miroir intitulé Fogliame (70 100 cm), en bois laqué à décor lithographié, permettait d’appréhender aussi le travail du fécond créateur. Pour ce modèle, répertorié page 19 dans le catalogue précédemment cité, et portant l’étiquette au dos, il fallait avoir prévu 2 000 €.

jeudi 31 octobre 2019 - 14:00 -
Hôtel des ventes du Marais, 62, rue des Docteurs-Muller 42000 Saint-Étienne
Ivoire - Hôtel des Ventes du Marais
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne