Gazette Drouot logo print

De la corrida et du Pays basque

Publié le , par Philippe Dufour

Riche en toiles régionalistes, cet opus de deux jours convoquait la tauromachie ibérique et les traditions basques, puis se terminait en beauté sur des marbres classiques.

De la corrida et du Pays basque
Henri-Achille Zo (1873-1933), Dans l’attente du paseo, huile sur toile signée, 150 150 cm (détail).
Adjugé : 19 344 

À la place d’honneur, trônait Henri-Achille Zo avec des œuvres consacrées à son thème favori, la corrida, spectacle découvert de l’autre côté des Pyrénées, dans sa jeunesse. L’artiste d’origine bayonnaise était représenté par plusieurs scènes, en particulier Dans l’attente du Paseo, une toile (150 150 cm) signée, décrivant des toreros s’apprêtant à entrer dans l’arène pour la parade. Doublant très largement l’estimation haute, cette composition, à la délicate déclinaison de roses, a décroché 19 344 €. À ses côtés, le tableau analysé dans le Zoom régions de la Gazette n° 34 (page 30) : Corrida, le patio de caballos (60 91 cm). La composition quasi monumentale de la toile témoigne de ce moment précis pendant lequel les picadors et matadors se préparent à l’épreuve… Une enchère de 17 360 € les attendait en salle. Retour au Pays basque, pour découvrir des paysages de Louis Floutier, tel le vertigineux Chemin des contrebandiers de Bidart à Saint-Jean-de-Luz, brossé sur toile (65 100 cm) et parcouru à 6 572 €. Le vainqueur toutes catégories de cette session s’appelait – sans surprise – Ramiro Arrue… Avec sa Sortie de la messe, Saint-Martin d’Arrossa, il recueillait 64 480 € ; il faut dire que cette peinture marouflée (58 141 cm) est célèbre, car ayant orné le restaurant Les Motels basques de Saint-Jean-de-Luz. Le lendemain 9 octobre, c’est le contenu entier d’un hôtel particulier saintongeais qui était à portée. S’y détachait avec 26 040 € la Parade
de la garde royale
, l’huile sur Isorel d’Hassan El Glaoui (73,5 106 cm), vue dans la Gazette n° 34 (page 112). Avec 17 400 €, on avait aussi un charmant Portrait d’homme à la flûte traversière attribué à Henri Millot (92,5 73,5 cm) ; il serait le portrait présumé de Michel Blavet (1700-1768), compositeur français et flûtiste de la première moitié du XVIIIe siècle.

 

Henri-Achille Zo (1873-1933), Corrida, le patio de caballos, huile sur toile signée, 60 x 91 cm. Adjugé : 17 360 €
Henri-Achille Zo (1873-1933), Corrida, le patio de caballos, huile sur toile signée, 60 91 cm.
Adjugé : 17 360 


 

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot