Printemps dans l’Atlas pour Jacques Majorelle

Le 19 décembre 2019, par Philippe Dufour

Ce tableau inédit du chroniqueur de la vie quotidienne du Maroc ancestral était le clou d’une vente très attendue.

Jacques Majorelle (1886-1962), La Promenade du printemps en Ounila, huile sur carton, 76 107 cm.
Adjugé : 301 350 

Majorelle dépeint là une fête unique, une marche organisée par les femmes à l’occasion du printemps, dans la vallée de l’Ounila, située dans le Haut Atlas (voir l'article Majorelle, retour vers le haut atlas de la Gazette n° 42, page 173). Réalisée vers la fin des années 1930, l’œuvre peinte sur carton (76 x 107 cm) est demeurée dans la descendance de son premier acquéreur ; ce dernier l’avait acquise à Casablanca, alors qu’il venait de s’installer dans le royaume chérifien. La scène majestueuse, où défilent de droite à gauche les habitantes de la casbah en habits de fête, séduit par ses accents monumentaux ; elle devait créer la surprise en recueillant pas moins de 301 350 €, soit cinq fois son estimation maximale. On pouvait se consoler avec un dessin à la plume et lavis de bistre, donné à l’école florentine du début du XVIIe siècle, et représentant des Femmes dansant dans un palais (26,4 21,4 cm) ; portant une signature à l’encre «Carrache» et un cachet de collection circulaire en bleu, elle achève sa course à 19 450 €. Autre délicat travail italien, saisi pour 13 730 € : un petit cadre en corail et laiton de forme octogonale (24 16 cm), monté dans un cadre. S’agissant probablement d’un bénitier à l’origine, il est caractéristique des artisans de Trapani en Sicile, au XVIIIe siècle. La ville portuaire s’est fait, dès la Renaissance, une spécialité de ces objets précieux, auquel le corail confère une dimension sacrée ; on le considérait alors comme un symbole du sang du Christ, et possédant à ce titre la vertu de repousser le mal. Beaucoup plus ancien, un relief en albâtre représentant la Vierge entourée d’anges, et datant du XVe siècle (40 26 cm), monté sur un socle de bois noirci, engrangeait 4 800 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne