Visions et artistes de la Méditerranée

Le 04 juillet 2019, par Philippe Dufour

Sudistes de naissance ou d’adoption, trois peintres parlaient d’ailleurs ensoleillés.

Léon Detroy (1859-1955), Paysage aux oliviers, huile sur toile, 40 65 cm.
Adjugé : 8 932 

À commencer par Léon Detroy, peintre des bords de Creuse, qui découvre le Midi. Il en laisse une vision très colorée avec ce Paysage aux oliviers. Les a-t-il saisis en Roussillon ou plutôt dans le Var, où il se rend souvent ? Dans tous les cas, il les traite à sa manière, à l’aide d’une touche divisée et d’un coloris très vif, ce qui valait à la toile d’être emportée pour 8 932 €. Non loin de là, Pablo Picasso créait des formes nouvelles et des motifs inédits pour l’atelier Madoura, à Vallauris. Un bel exemple de ses recherches était à portée de mains, en échange de 6 367 € : ce Pichet gothique aux oiseaux signé le 10 avril 1953, en terre de faïence blanche, décor aux engobes, gravure au couteau, et intérieur sous couverte. Arborant le cachet en creux «Madoura plein feu» et «édition Picasso» et un numéro (96/100), il porte la référence 187 dans le célèbre catalogue d’Alain Ramié. De l’autre côté de la Méditerranée, en Égypte, le peintre Omar El Nagdi fait ses premières armes à l’Académie des beaux-arts du Caire, dont il reçoit le prix d’honneur en 1953. Il élaborera un art très personnel, en voyageant à travers la Russie et l’Europe. Il était ici l’auteur de deux toiles vendues chacune pour 5 084 €, où l’on retrouve ses thèmes favoris et intimistes – des œuvres issues de la collection de madame Henrich, ambassadrice de France au Caire. La première, intitulée La Toilette, était datée «1991», tandis que l’autre, de 1998, prenait pour sujet l’Automne au Chesney.

dimanche 23 juin 2019 - 14:30 -
Hôtel des ventes du Vieux-Palais, 25, rue du Général-Giraud 76000 Rouen
Bisman
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne