Un instantané signé Mary Cassatt

Le 21 janvier 2021, par Philippe Dufour

Trois œuvres de choix ont ici brillé, emmenées par une aquarelle de la l’artiste d’outre-Atlantique, adepte de l’impressionnisme. 

Mary Cassatt (1844-1926), Françoise Sewing (n° 2), 1908, aquarelle signée, 49 34,5 cm à vue.
Adjugé : 37 080 

Cette scène intimiste est bien connue, en particulier grâce à sa version définitive sur toile, qui porte le n° 538 dans le catalogue raisonné de l’artiste (voir l'article Mary Cassat et la petite Françoise de la Gazette n° 1, page 95), composé en 1970 par Adelyn Dohme Breeskin. Datée 1908, notre aquarelle préparatoire (49 34,5 cm à vue) représentant Françoise Sewing (n° 2) a été disputée jusqu’à 37 080 €, doublant quasiment son estimation haute. Peintre des univers feutrés, de la femme et des jeunes enfants, Cassatt a saisi ici l’un de ses modèles préférés, une fillette prénommée Françoise, s’appliquant à sa couture. À l’opposé de ce sage sujet, on pouvait ensuite admirer une Femme nue de dos de la sulfureuse Tamara de Lempicka ; peinte sur toile vers 1921 (51 25,5 cm), l’œuvre marouflée sur panneau est signée «T. De Lempitzki» en bas à droite. Elle est accompagnée d’un certificat d’authenticité rédigé par Alain Blondel, en date du 11 juin 2010. Il n’en fallait pas moins pour que la composition stylée emportât 27 192 €. Troisième lauréat de poids, récompensé par 8 300 € : l’auteur – anonyme — d’une Allégorie de la richesse donnée à l’école anversoise. Peinte sur cuivre (69 85,6 cm) et dotée d’un beau cadre en bois sculpté, ajouré et doré d’époque, elle met savamment en scène des symboles de la fragilité de la vie et des biens terrestres – pièces d’orfèvrerie renversées et bulles de savon…

samedi 09 janvier 2021 - 02:30 - Catalogue
Quai des Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne