La consécration d’une spectaculaire armoire Louis XIV

Le 29 octobre 2020, par Philippe Dufour

Le beau mobilier ancien réalisait d’excellents scores, partagés entre ce meuble monumental et deux bureaux du XVIIe siècle.

Époque Louis XIV. Armoire de chasse en noyer mouluré et sculpté, 264 210 100 cm.
Adjugé : 49 202 

Présentée dans la Gazette n° 36 (voir l'article L’armoire du préfet Lépine page 136), cette exceptionnelle armoire de chasse, en noyer mouluré et sculpté, ne décevait pas ses admirateurs en inscrivant 49 202 €, dépassant largement son estimation haute. Il faut avouer qu’elle a fière allure, avec sa façade galbée aux portes à panneaux ornés de médaillons ciselés d’un motif à la Berain. Le fronton n’est pas en reste avec ses entrelacs, et son cartouche à décor d’un visage angélique… Sans omettre le fait qu’elle soit passée par la collection du fameux préfet Louis Lépine (1846-1933) : tout concourait au succès de ce bel exemple du savoir-faire des menuisiers de l’époque de Louis XIV. De la même période datait un charmant groupe en albâtre sculpté en ronde bosse, Vénus et Cupidon (h. 84 cm). Attribué à Gaspard Marsy, aux alentours de 1670-19675, il a été enlevé à 15 600 €. Le siècle suivant s’illustrait avec deux bureaux cylindre d’époque Louis XVI, partis respectivement à 12 600 et 11 400 €. Le premier (161 128 64 cm), en placage de bois de rose, sycomore, amarante et satiné à riche décor marqueté d’un médaillon aux attributs de la musique, a été attribué au Dijonnais Jean Demoulin, reçu maître en 1755 et ébéniste du Prince de Condé. Le second, en acajou avec cylindre à rideau (110,5 132 75 cm), doté d’une élégante ornementation de bronze ciselé et doré, est estampillé de Nicolas Petit, maître en 1761.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne