Le portrait d’un jeune adepte de Winckelmann

Le 23 juillet 2020, par Philippe Dufour

Dominé par la figure solennelle de Winckelmann, initiateur du néoclassicisme, ce dessinateur juvénile était le clou de la vente clermontoise… où il a été finalement présenté sous une autre attribution.

Attribué à Bernardino Nocchi (1741-1812), Portrait d’un jeune artiste dessinant devant le buste de Winckelmann, huile sur toile, 95 74,7 cm.
Adjugé : 49 200 

Analysé dans la Gazette n° 27 (voir l'article Sous le regard de Winckelmann page 106), ce Portrait d’un jeune artiste dessinant devant le buste de Winckelmann (95 74,7 cm) a tout pour séduire : la réelle présence de son modèle, son coloris velouté, et surtout le rappel d’un moment capital dans la pensée artistique au XVIIIe siècle, l’influence de la redécouverte de l’Antiquité… On le donnait alors à Domenico Duprà ; mais depuis, l’expert s’est ravisé pour le réattribuer à Bernardino Nocchi. Ce dernier a travaillé essentiellement à Rome, en particulier pour le pape Pie VI, qui lui confie en 1785 la décoration de la Stanza delle Stampe à la Bibliothèque apostolique vaticane. Ayant évolué lui aussi du style baroque vers une manière lisse plus néoclassique, l’artiste a tout naturellement placé la représentation de Winckelmann dans sa composition. La toile a été adjugée à 49 200 €. À leur tour, les arts décoratifs de la même période devaient recevoir des hommages de poids : tels les 24 600 € déposés devant un secrétaire de l’époque Louis XVI en bois de placage et marqueterie aux riches motifs floraux, en bouquets et guirlandes, et d’une belle ornementation de bronzes ciselés et dorés (140 79,5 34,5 cm). Enfin, on pouvait aussi se saisir d’une timbale en vermeil (h. 11 cm, poids brut 197 g) façonnée à Strasbourg au siècle des Lumières, à condition d’en donner 12 546 €.

vendredi 17 juillet 2020 - 14:30 -
19, rue des Salins 63000 Clermont-Ferrand
Vassy-Jalenques
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne