Vase Kangxi et Fennec de Sandoz

Le 09 mai 2019, par Philippe Dufour

Provenant d’une demeure du Perche, quelques pièces évoquaient l’univers animalier de Sandoz ou encore celui de la porcelaine chinoise.

Chine, époque Kangxi (1654-1722), vase balustre en porcelaine à décor en émaux polychromes de la famille verte, h. 47 cm.
Adjugé : 30 960 

On datait de l’époque Kangxi  l’une des plus brillantes pour les arts du feu chinois  un grand vase balustre à décor en émaux polychromes de la famille verte, acheté 30 960 €. Il s’agrémente de scènes de palais, animées par des dames se livrant au jeu, tandis que le col se pare de branches fleuries de chrysanthèmes. Issue du même empire, une statuette de sage en néphrite céladon pouvait ensuite prétendre à 8 640 €. Édouard-Marcel Sandoz signait un Fennec assis, tête tournée, taille 2, un bronze à patine brune, une fonte à la cire perdue de «Susse Frères éditeurs à Paris». Il était adjugé 13 248 €. Portant une signature de l’artiste, ce modèle créé en 1921 a été édité en trois tailles ; notre exemplaire, de taille 2, est sorti de l’atelier entre juillet 1926 et septembre 1930 (à 61 exemplaires). Il apparaît dans le catalogue raisonné de l’œuvre sculpté, Édouard-Marcel Sandoz sculpteur figuriste et animalier par Félix Marcilhac (éditions de l’Amateur, Paris, 1993). Un lot hors du commun fermait la marche : une chasuble en tissu et cannetille or richement brodée, doublure en tissu rouge, du XXe siècle. Elle présentait de face une scène de la Crucifixion et nuée d’anges, et de dos La Vierge tenant le Christ. Accompagnée d’un voile de calice, brodé de l’agneau pascal entouré d’anges, elle était appréciée à 6 912 €.

lundi 29 avril 2019 - 14:00 -
32, avenue Maunoury 41000 Blois
Pousse-Cornet
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne