Bogoliouboff dans la Venise du Nord

Le 11 juin 2020, par Philippe Dufour

Cette vue de Bogoliouboff était la vedette exotique d’une vacation où brillait également un plateau, beau morceau de laque vietnamienne.

Alexis Petrovitch Bogoliouboff (1824-1896), Déchargement du bois sur le quai du Palais à Saint-Pétersbourg, huile sur panneau, signée et datée 1885, 41 26,5 cm.
Adjugé : 74 400 

Le peintre Alexis Petrovitch Bogoliouboff était l’un des artistes préférés des tsars de son temps ; il faut reconnaître que l’homme a su parfaitement traduire les ambiances mouillées de leur capitale Saint-Pétersbourg, fondée par Pierre le Grand en 1703 et qui devait le demeurer jusqu’à la Révolution de 1917. Dans l’œuvre sur panneau décrivant en 1885 le Déchargement du bois sur le quai du palais à Saint-Pétersbourg (41 26,5 cm), il met tout son talent de peintre de la Marine à rendre l’atmosphère si particulière de la ville bâtie de toutes pièces sur l’eau, dans l’embouchure de la Neva (voir l'article À Saint-Pétersbourg en 1885 avec Alexis Bogoliouboff de la Gazette n° 21, page 114). Et surtout, il restitue les architectures majestueuses de ses palais construits pour les princes, comme ici la demeure du grand-duc de Russie Michel Nicolaïevitch. Témoignage d’une époque révolue, l’œuvre a suscité une rixe d’enchères, qui se soldait par un coup de marteau à 74 400 €, pour une estimation haute de 15 000 €. Bien plus à l’est et à partir des années 1930, le Vietnam devait donner naissance à un nouvel art de la laque, illustré par des maîtres modernes, tel Pham Hau (1903-1995). Issu de son atelier, un somptueux plateau à décor sur fond sang de bœuf d’un archer à cheval chassant des daims (29 38 cm) enthousiasmait un collectionneur, qui n’hésitait pas à en offrir 8 184 €. 

samedi 30 mai 2020 - 14:00 -
8, place Marcel Lenoir 82000 Montauban
Enchères Occitanes
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne