Un luohan chinois d'époque Ming

Le 04 mars 2021, par Philippe Dufour

La divinité miséricordieuse a influencé la bonne tenue de la vente mâconnaise, où elle apparaissait entre une cantatrice croquée par Dubufe et une collection de moules à kougelhopf.

Chine, période Ming. Luohan, bois polychrome, h. 64 cm.
Adjugé : 16 800 

C’est une imposante figure de luohan qui remportait la première place, avec 16 800 €, sculptée et ornée en Chine lors de la période Ming (1368-1644). Représenté assis sur un tertre, une main tenant une fleur et l’autre appuyée sur la cuisse, un cervidé à ses pieds, cet avatar de Bouddha ayant enfin atteint l’éveil a été réalisé en bois polychrome (h. 64 cm). Précisons qu’au dos, on peut déchiffrer quelques caractères d’une inscription : «3e à l’est…», avec un nom. Analysé dans la Gazette n° 7 (voir l'article Marie-Thérèse de Ségur, comtesse de Guerne, Dubufe et Gounod page 82), le Portrait de Marie-Thérèse de Ségur, comtesse de Guerne, en costume de Mireille, cueilleuse de bleuets fut composé à quatre mains par Guillaume Dubufe et Charles Gounod. Il s’agit d’une aquarelle (65,5 50 cm), signée et datée 1889. Sur sa droite, on distingue la partition de Gounod, reprenant les paroles et l’air de la fameuse «Chanson de Magali» tirée de l’opéra Mireille ; cette insertion rappelle que la comtesse de Guerne a été l’une des grandes cantatrices de l’époque. Sur ses traces, une école moderne dans le goût du Douanier Rousseau avait pour sujet une Lionne dans la jungle. Cette toile (90 70 cm) décrochée à 10 000 €. Enfin, un ensemble de cinquante-deux moules à kougelhopf en cuivre devait être acquis par le groupe Holder, propriétaire des boulangeries Paul – et pour ses collections –, à hauteur de 4 573 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne