Traversée triomphale pour Francken

Le 04 octobre 2018, par Philippe Dufour
Frans II Francken (1581-1642), Traversée de la mer Rouge, panneau parqueté, présentant au dos un décor peint, 118 x 213,5 cm.
Adjugé : 1 488 000 €

Taille hors norme (118 x 213,5 cm), sujet biblique digne de Hollywood, peintre flamand vedette : toutes les conditions étaient réunies pour un grand moment de vente. Il est vrai que cette Traversée de la mer Rouge, dépeinte par un Frans II Francken très inspiré (voir Gazette n° 32, page 96), pouvait être qualifiée de muséale. «Nous avons eu l’attention des acheteurs du monde entier et avons atteint un prix international pour cette œuvre qui avait été conservée dans une famille de la région», déclarait Me Thierry Pomez à l’issue de la vente. De fait, au téléphone, sept enchérisseurs français, hollandais et anglais se disputaient ; on ne sait quelle nationalité l’a emporté au final pour 1 488 000 € (soit dix fois son estimation de 120 000/150 000 €), mais l’œuvre restera chez un collectionneur en Europe. Jusque-là, elle trônait dans le salon d’une demeure des environs de Troyes, et affichait un certificat d’authenticité d’Ursula Härting, spécialiste de l’artiste et auteure de son catalogue raisonné. Quand Frans II Francken, peintre anversois, aussi célèbre en son temps que Rubens et Bruegel, s’empare de ce sujet majeur, il le fait à sa manière. Ainsi, plusieurs natures mortes caractéristiques, car d’une grande précision, figuraient sur le tableau, accompagnant la dramaturgie de la scène, tels cet ensemble de vases d’orfèvreries (et perroquets !) ou cet autre de coquillages à l’extrême droite, occupant une partie un peu vide du tableau. Au dos, on découvrait un mystérieux décor d’arabesques dans le style usité alors pour les plafonds à caissons. On a pu supposer que ce grand panneau parqueté était un élément de mobilier couvercle de coffre ou d’orgue et sans doute en rapport avec la musique, ce que pointe l’iconographie présentant musiciennes et danseuses. Mais, au vu de sa forme, il ne s’agissait pas d’un dessus de clavecin, comme cela a été parfois le cas pour certaines œuvres de la dynastie Francken, qui a souvent collaboré avec les facteurs d’instruments Ruckers. 

samedi 29 septembre 2018 - 14:00 -
1, rue de la Paix 10000 Troyes
Ivoire - Boisseau-Pomez (Boisseau, Pomez)
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne