facebook
Gazette Drouot logo print

Les visages multiples de Picasso

Le 01 juillet 2021, par Philippe Dufour

Deux jours de ventes occupaient Nice, où l’on avait le choix entre des objets d’artistes modernes pour la première journée, et des bijoux des meilleures maisons pour la seconde.

Les visages multiples de Picasso
Pablo Picasso (1881-1973), Le Barbu, pichet tourné, céramique, édition Madoura, h. 33,5 cm.
© Succession Picasso, 2021

Adjugé : 26 700 

Parmi des exemples choisis d’arts décoratifs des années 1950 et 1960 souriait un visage, à la patte reconnaissable entre toutes… Celui d’une tête formant ce pichet tourné, réalisé par Pablo Picasso pour Madoura, à Vallauris. Dénommée Le Barbu, cette céramique (h. 33,5 cm) en terre aux engobes, incisée de blanc, aux larges aplats de noir et de vert, a suscité bien des envies, closes sur une enchère de 26 700 €. Charles Catteau, lui, a été l’un des piliers de la manufacture belge de La Louvière, Boch-Keramis, dont il a dirigé l’atelier décoration de 1907 à 1946 ; il s’est illustré dans le style art déco, traitant toutes les inspirations, cubistes, africaines ou asiatique… De lui, on pouvait admirer un vase polychrome en céramique «Keramis», arborant un décor d’ours polaires sur son pourtour (h. 42 cm). Fort attractive, la pièce a récolté 13 300 €. Le lendemain 26 juin, ce sont les bijoux qui étaient en lumière, et tout particulièrement une bague en or gris de la maison suisse De Grisogono, sertie d’un diamant taille cœur, accusant environ 3,50 ct, et de diamants noirs pour 5,60 ct ; d’un poids brut de 11 g, on la passait au doigt à 37 000 €. Mais une autre pièce a attiré le meilleur score : soit 49 800 € offerts pour une bague en or gris sertie d’un brillant de 7,61 ct (poids brut 6,1 g), de couleur L et pureté VVS2.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot