Gazette Drouot logo print

Promenade triomphale en Ile-de-France pour Carmontelle

Publié le , par Philippe Dufour

Deux jours de ventes avec des lots aussi variés qu’exceptionnels, à l’exemple d’une commode au bois très exotique, d’une fontaine monumentale et d’un célèbre transparent…

Promenade triomphale en Ile-de-France  pour Carmontelle
Louis Carrogis, dit Carmontelle (1717-1806), Paysage panoramique des campagnes de France, transparent, aquarelle et gouache, sur plusieurs feuilles Whatman assemblées ; boîte en carton gainé de papier et boîte d’optique (copie moderne du système de projection), 32 616 cm.
Adjugé : 114 000 

On l’attendait depuis le 29 mars, date à laquelle il aurait dû faire son apparition, hélas remise pour cause d’épidémie (voir l'article Carmontelle ou l’illusion animée de la Gazette n° 6, page 23, et l'article De Carmontelle à une fontaine de la fonderie du Val d’Osne n° 21, page 112). Le Paysage panoramique des Campagnes de France (32 1 443 cm hors tout), créé par Louis Carrogis, dit Carmontelle, à la fin de l’Ancien Régime, aura finalement remporté 114 000 € à partir d’une estimation haute de 50 000 €. Une victoire bien méritée pour ce type de productions du célèbre touche-à-tout de génie – dessinateur et ordonnateur de fêtes, entre autres. Plus facile à adopter, un portrait sur panneau de l’école française du XVIe, par l’entourage de Corneille de Lyon, représentant Monsieur de La Framboisière (18 15 cm), partait à 12 600 €. C’est du côté des arts décoratifs que l’on retrouvait ensuite les meilleurs résultats, tels les 96 000 € attribués à la fontaine monumentale en fonte de fer (diam. 280, h. 400 cm), sortie de la Fonderie de Ducel ou du Val d’Osne, au XIXe siècle ; rappelons qu’elle se compose de trois bassins à décor d’enfants dans le goût de Charles-Antoine Bridan. Quant à l’étonnante commode mouvementée en muira cataria avec ornementation de bronze argenté, portant l’inscription «A Baader fecit» et datant du milieu du XVIIIe siècle (89 131 67 cm), elle recueillait 16 800 €. Le dimanche 7 juin, place à l’horlogerie et à la joaillerie. Y donnait l’heure pour 18 600 € une Rolex «Submariner 200m Oyster Date» en acier, des alentours de 1970 (boîte 1680/2939080, poids brut 180 g). Y brillaient aussi une bague en or gris et platine sertie d’un diamant taillé en brillant d’environ 2 ct (poids brut 3,28 g), empochée contre 13 200 €, ou encore, à 10 474 €, un collier et sa broche en or jaune et argent des alentours de 1870, le premier serti de diamants taillés à l’ancienne et en rose (poids brut 57,20 g).

samedi 06 juin 2020 - 14:00 (CEST) - Live
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot