Giovanni Francesco Romanelli, un Italien à Paris

Le 15 octobre 2020, par Anne Doridou-Heim

Réalisée par Romanelli, cette paire de compositions était battue par des appliques rococo.

Giovanni Francesco Romanelli (1610-1662), Le Triomphe de Galatée et La Mort d’Adonis (reproduite), paire d’huiles sur toile, 138 123 cm chacune.
Adjugé : 79 856 

Né à Viterbe, Giovanni Francesco Romanelli (1610-1662) se forme auprès du Dominiquin puis de Pierre de Cortone. Fort de ses acquisitions auprès de ces deux maîtres et après avoir participé à la décoration du palais romain de Francesco Barberini (1597-1679), il entre sous la protection du cardinal, qui, lors de son exil, l’emmène avec lui en France et le recommande à Mazarin. Celui-ci, séduit par son travail, lui passe plusieurs commandes parmi lesquelles entre 1645-1647 les peintures de la galerie de son palais (devenue la galerie Mazarine de la BnF) puis, entre 1655 et 1658, les plafonds des salons de l’appartement d’été de la reine-mère Anne d’Autriche au Louvre. À chaque fois, il a recours au sujet mythologique, comme pour une paire d’huiles sur toile, Le Triomphe de Galatée et La Mort d’Adonis (reproduite ci-dessus), adjugée à Drouot à 79 856 €. Le musée du Louvre possède plusieurs de ses œuvres invoquant cette veine, à l’image de Vénus et Adonis partant à la chasse (1657), Marsyas et Apollon ou encore Vénus versant le dictame sur la blessure d’Énée. On retrouve dans toutes la même dynamique et un dessin parfaitement maîtrisé servi par l’emploi de couleurs vives, caractéristiques qui ne seront pas sans influencer le développement de l’art classique français de la seconde moitié du XVIIe siècle. Lors de ce même après-midi, la paire d’appliques rococo en bronze doré probablement exécutées en Allemagne au milieu du XVIIIe siècle, dont on pouvait suivre les lignes en page 44 de la Gazette n° 34 (voir l'article Éblouissant travail d’époque XVIIIe, probablement allemand...), s’allumait pour 100 464 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne