Hommes et femmes de caractère, par Reni et Lhote

Le 04 février 2021, par Philippe Dufour

Défilaient beaucoup de scènes animées pour ce rendez-vous toulousain, depuis l’Italie du XVIIe siècle jusqu’à la France des années 1910.

André Lhote (1885-1962), Les Footballeurs (rugby), 1916, huile sur toile signée, au dos «Lhote, Footballeurs, 300», 64 80 cm.
Adjugé : 190 300 

190 300 € : c’est le score impressionnant qu’a remporté cette équipe de Footballeurs (rugby) saisie au vol par André Lhote, dans une œuvre de jeunesse (voir l'article André Lhote : une mêlée de formes et de couleurs de la Gazette n° 3, page 95). À partir d’une estimation haute de 60 000 €, la composition énergique a triplé les espérances, sans aucun doute grâce à son sujet original, ainsi qu’à la date précoce de réalisation, 1916. Ce travail s’inscrit dans les débuts très prometteurs de l’artiste converti au cubisme, mais à sa manière, c’est-à-dire de façon à ce que les motifs et autres fragments demeurent lisibles. L’autre redécouverte de la vacation était due à la main d’un géant de la peinture italienne de la période baroque : Guido Reni. On lui a donné cette Mort de Cléopâtre inachevée, exécutée – au vu de sa manière sculpturale, très particulière – dans ses toutes dernières années (voir l'article Une Cléopâtre de Guido Reni pour amoureux du XXe siècle de la Gazette 2020, n° 39, page 21). La toile (99 88,5 cm) est l’une des sept représentations connues, par le Bolonais, de cet épisode historique. Bataille d’enchères engagée devait se clore sur un résultat de 118 940 €… Revenons à la peinture du XXe siècle, avec une belle sélection de toiles modernes, entraînées par le Café rouge, rue de la République à Sannois, brossé par un certain Maurice Utrillo, et décroché pour 47 570 € ; la scène peinte sur toile (33 46 cm) est répertoriée dans le Catalogue complet de l’artiste par Paul Pétridès (n° 1892, tome III, 1969). Suivait un paysage du chantre de l’Aude, Achille Laugé, Allée de saules et village de Cailhau au loin, fixé vers 1905-1910, une toile (60 70 cm) adjugée 45 000 €. On restait au grand air avec Les Ramasseurs de fruits sous les arbres, saisis par Maximilien Luce en 1927 (46 55 cm) ; portant le n° 131 dans le Catalogue de l’œuvre peint établi par Jean Boin-Luce et Denise Bazetoux, l’œuvre agreste nécessitait 39 400 €. Versant contemporain, l’artiste d’origine chinois Wang Yan Cheng était récompensé de 49 400 € pour une peinture Sans titre (120 120 cm), aux subtils dégradés de gris et de noir.

Guido Reni (1575-1642), La Mort de Cléopâtre, huile sur toile, 99 x 88,5 cm. Adjugé : 118 940 €
Guido Reni (1575-1642), La Mort de Cléopâtre, huile sur toile, 99 88,5 cm.
Adjugé : 118 940 
jeudi 28 janvier 2021 - 14:30 - Catalogue
Marc Labarbe
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne