Les souvenirs d’Italie de Turpin de Crissé

Le 10 juin 2021, par Philippe Dufour

Sous le pinceau de l’aristocrate voyageur, revit la Rome éternelle et teintée d’un sentimentalisme romantique, qu’affichent aussi les paysages bucoliques d’un certain Pillement.

Lancelot-Théodore Turpin de Crissé (1782-1859), Vue prise à Rome sous l’arc de Janus, 1818, huile sur toile, monogrammée «TT» et datée, 96 73,5 cm.
Adjugé : 87 500 

Sujet de notre Zoom régions n° 20 (voir l'article Avec Turpin de Crissé, une Rome antique aux accents romantiques page 30), le Vue prise à Rome sous l’arc de Janus rappelle le périple de Lancelot-Théodore Turpin de Crisé dans toute la moitié sud de l’Italie en l’année 1818, millésime de cette vue radieuse du forum Boarium. La toile (96 73,5 cm) avait été ensuite montrée au salon parisien de 1819, où elle avait déclenché l’enthousiasme de la critique. Longtemps conservée dans une collection du Jura, elle a cette fois changé de mains pour 87 500 €, justifiant largement les espoirs. Autre vision apaisante – et cette fois plus rustique –, le Paysage au colombier de Jean Pillement, adjugé 55 000 €. Il s’agit d’un pastel (44 59 cm), signé et dédicacé en bas à gauche «Jean Pillement / Pour son ami Gavinet» et daté probablement «1799». On y retrouve la silhouette pittoresque du vieux colombier en ruine, présente dans plusieurs œuvres de l’artiste datées de l’extrême fin du XVIIIe siècle et du tout début du XIXe, tel un pastel daté de 1792 qui offre la même composition (collection particulière). On profitait encore d’un panorama de plein air – cette fois moderne –, avec le tableau intitulé Bretagne, les bords de la Laïta et signé par Adolphe-Marie Beaufrère ; pour cette huile sur papier marouflée sur panneau (43 54 cm), caractéristique du travail de cet artiste breton usant de la couleur la plus éclatante, il fallait compter 22 500 €… Au chapitre de la joaillerie, mentionnons un important pendentif (poids brut : 17,3 g) en or gris, centré d’un diamant taille moderne de 4,27 ct, de couleur I et de pureté VS2, sa bélière étant ornée de petits diamants ronds (36 250 €).
 

Jean Pillement (1728-1808), Paysage au colombier, pastel, signé et dédicacé en bas à gauche « Jean Pillement / Pour son ami Gavinet» et da
Jean Pillement (1728-1808), Paysage au colombier, pastel, signé et dédicacé en bas à gauche « Jean Pillement / Pour son ami Gavinet» et daté probablement «1799», 44 59 cm.
Adjugé : 55 000 
lundi 31 mai 2021 - 14:30 - Live
De Baecque et Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne