facebook
Gazette Drouot logo print

Serge Rezvani, une carrière brossée

Le 07 octobre 2021, par Anne Doridou-Heim

Quelque soixante peintures issues de son atelier racontent cinquante années de création de Serge Rezvani.

Serge Rezvani, une carrière brossée
Serge Rezvani (né en 1928), Faklenbound, 1948, huile à la colle sur toile, 73 92 cm.
Adjugé : 4 318 

Si ses peintures figuratives avaient été mises en avant, ce sont celles relevant de l’abstraction qui ont le plus séduit. Faklenbound, de 1948 (reproduit ci-contre), retenait ainsi 4 318 €, une œuvre Sans titre (100 51 cm) de 1953, 3 048 €, et une autre composition Sans titre (122 194 cm) de la série «Blanche», 2 794 €. Voilà qui est finalement conforme aux résultats publiés sur Artnet concernant l’artiste – là aussi, ce sont ses tableaux abstraits qui retiennent les plus hauts prix. Les œuvres de jeunesse de Serge Rezvani livrent des compositions humbles peintes à la colle sur des toiles de jute mais aux couleurs chatoyantes, tandis que les suivantes seront plus sombres et révèleront les failles des traumatismes vécus. Il faut dire que l’homme est riche d’un parcours de vie multiple (voir l'article Serge Rezvani : du pinceau à la plume page 34 de la Gazette no 33) ayant commencé à Téhéran puis Paris, ballotté par une mère malade d’origine russe qui le mit en pensionnat. La poésie et l’art le sauveront, les rencontres aussi : celle de Paul Éluard tout d’abord, alors qu’il n’a que 17 ans – elle donne naissance à une rareté de l’édition contemporaine, Elle se fit élever un palais…, éditée à seulement seize exemplaires et que Serge Rezvani illustre –, puis celles des amis artistes Raymond Mason, Pierre Dmitrienko et Jacques Mason. Avec eux, il voit dans la peinture le moyen de changer le monde… et c’est à cette tâche qu’il s’attellera mais en toute discrétion, alors que les mondes du théâtre et de la chanson lui ouvrent les portes du succès.

vendredi 01 octobre 2021 - 14:00 - Live
De Baecque et Associés
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot