Poétiques automates et réalistes bébés Bru

Le 06 juin 2019, par Philippe Dufour

Un week-end en fanfare consacré aux poupées de collection et aux automates, aux musiques mécaniques et aux arts forains.

Gustave Vichy, Clown à la lune, vers 1900, automate à musique, carton pressé, h. 40 cm.
Adjugé : 6 960 

Le samedi 1er juin, on assistait à un défilé de «bébés» au réalisme parfois saisissant, tel ce beau modèle de la maison Jumeau «type portrait», à tête en biscuit pressé, marqué «6» en creux, aux yeux de sulfure bleus à rayons, et au corps articulé. Revêtue de ses habits d’origine, la petite fille était adoptée pour 9 600 €. À 9 120 €, c’est un Bébé Bru modèle breveté avec ses habits de style qui trouvait preneur ; et pour 6 720 € s’échangeait un autre Bébé Bru, «Breveté Têteur», avec bouton de mécanisme en ivoire et une partie de son trousseau layette. Le lendemain 2 juin, jouaient des automates comme ce petit Clown à la lune exécuté vers 1900 par Gustave Vichy (voir l'article Automate lunaire de la Gazette n° 21, page 152) ; assis sur un tambour crevé, il agite des clochettes, recueillant 6 960 €. Des environs de 1880 suivait une Jeune femme au tricycle du même fabricant, grand modèle ; sa tête de Parisienne et ses habits d’origine lui valaient 5 280 €. Résonnait ensuite une boîte à musique de type cartel à quatre airs par Brémond, avec un cylindre de 33 cm d’un diamètre de 6,5 cm, et dont les lamelles portaient l’estampille «BAB». Un macaron à l’intérieur donnait une datation : «1er janvier 1867» (5 040 €). Des environs de 1950, une auto de manège prenait les formes séduisantes d’une Triumph verte ; dans un état neuf, elle prétendait à 2 240 €. Enfin, une affiche par G. Soury, annonçant le spectacle d’acrobates à cheval Les Benson’s, attirait 2 520 €.

samedi 01 juin 2019 - 10:00 - Catalogue
Ivoire - Galerie de Chartres (Gody-Baubau - Maiche - Paris - Rivière)
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne