facebook
Gazette Drouot logo print

Au croisement de la Flandre et de l’Orient

Le 06 juin 2019, par Philippe Dufour

Composées de tableaux de peintres flamands, dont Van Alsloot, de mobilier du XVIIIe siècle, ou d’une sculpture signée Rossetti, ces deux journées de ventes faisaient preuve d’un bel éclectisme.

Au croisement de la Flandre et de l’Orient
Denÿs Van Alsloot (1570-1626), Les Patineurs, huile sur toile, 63 88 cm.
Adjugé : 24 374 

La Jeune Esclave ou l’Esclave nubienne, sculptée en 1860 par Antonio Rossetti (voir l'article Rossetti, entre idéal et réalité de la Gazette n° 20, page 137) dépassait son estimation maximale de 30 000 €, emportant 51 958 € le lundi 27 mai. Juste récompense pour cette figure orientaliste, empreinte à la fois d’une grande sensualité et d’un réalisme psychologique fort bien traduit. Un Jeune pêcheur, une production de l’école italienne des alentours de 1880, l’accompagnait, délicate sculpture de marbre blanc d’un enfant nu, brandissant un poisson (14 000 €). Au rayon des meubles, une grande table à gibier du début du XVIIIe siècle se faisait remarquer par ses 15 000 € ; elle présentait un décor ciselé d’une coquille dans un écu mouvementé sur fond de treillis, et un plateau en pierre de Bourgogne. De style rocaille, mais du XIXe siècle, une paire de très riches consoles en bois doré, aux plateaux de marbre blanc, trouvait preneur à 13 749 €. Une charmante paire de marquises basses d’époque Louis XVI, relaquées crème, attirait 6 250 € ; à cela n’était pas étranger le fait qu’on les ait vues dans le film Marie-Antoinette, de Sophia Copola… Le mardi 28 mai, place à la peinture ancienne et moderne ; avec pour commencer une toile de Denÿs Van Alsloot, représentant des Patineurs dans un caractéristique paysage gelé, et décrochée pour 24 374 €. La Toilette d’Esther, attribuée à l’entourage de Carlo Francesco Nuvolone (voir l'article Esther, vue d’Italie du Nord de la Gazette n° 20, page 140), attirait 15 000 €. De l’école française du XIXe siècle, mais peint dans le goût de Jean-Marc Nattier, Le Portrait d’une femme en source et de sa fille partait ensuite à 10 625 €. Concluons sur un résultat en joaillerie : les 15 750 € offerts pour une broche plaque en platine entièrement sertie de diamants taille brillant, centrée d’un diamant taille émeraude de 1,83 ct.

Antoine Rossetti (1819-1870), La Jeune esclave ou l’Esclave nubienne, 1860, sculpture en marbre blanc, reposant sur un piédestal en marbre orné de qua
Antoine Rossetti (1819-1870), La Jeune esclave ou l’Esclave nubienne, 1860, sculpture en marbre blanc, reposant sur un piédestal en marbre orné de quatre scènes en bas relief, signée, h. 187 cm avec piédestal.
Adjugé : 51 958 
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot