facebook
Gazette Drouot logo print

Philippe le Bel en or

Le 26 novembre 2020, par Anne Doridou-Heim

Pas de dévaluation pour ce florin d’or à la reine, frappé tout au contraire d’un record mondial.

Philippe le Bel en or
Règne de Philippe IV le Bel (1285-1314), florin d’or à la reine, poids 4,23 g.
Adjugé : 29 760 

Le huis clos sied aux amateurs de numismatique, trois cents d’entre eux s’étant connectés pour suivre la vente, qui se concluait sur un produit total vendu de 1 141 153 € et un pourcentage de lots adjugés de 98,65. Philippe IV le Bel, roi de France de 1285 à 1314, voyait même un record mondial venir frapper de 29 760 € cet exemplaire de florin d’or à la reine, une pièce dans un état superbe. Une belle revanche pour ce souverain auquel on a reproché d’avoir à plusieurs reprises, entre 1295 et 1305, dévalué l’écu d’or en en diminuant le poids. Il poursuivait un seul but, celui d’asseoir une monarchie toute-puissante et centralisée. Pour cela, sa majesté mit en place un système fiscal relativement lourd et une politique permettant de stabiliser les finances. Les pièces d’or allaient circuler durablement en parallèle de celles d’argent, marquant ainsi le retour du bimétallisme dans le système monétaire du royaume, utile au commerce international. Sous le règne du Capétien, six monnaies du précieux métal ont vu le jour : le petit royal, la masse, la chaise, le mantelet, l’agnel et le florin dit «à la reine». Sur chacune, il apparaît en majesté, une manière encore d’asseoir son autorité monarchique et de se différencier du commun des mortels.

[VENTE MAINTENUE ] Vente à huis clos - Numismatique, militaria
mercredi 18 novembre 2020 - 14:00 (CET) - Live
Beaussant Lefèvre & Associés
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot